le CSI craque (encore) dans les arrêts de jeu

25052011

Dès l’entame du match, on sent le CSI concentré et bien en place.

A l’image des derniers matches, le groupe retenu par Stephane est concerné et bien à son affaire.

Si, le CSI ne trouve que difficilement l’ouverture du score, à l’image du coup-franc de Costa (7ème), de la volée de la Gazelle (8ème) sur un bon débordement de ChiChi ou encore de la Gazelle stoppée irrégulièrement par le portier adverse (12ème) pour un coup-franc mal négocié, le jeu de passe du CSI fait merveille et les visiteurs se créent des occasions.

A la 15ème, c’est Pipo qui frappe largement à côté ensuite d’une belle prolongation dans la profondeur de la Gazelle sur une passe de Balotell’.

A la 17ème, les locaux mettent pour la première fois le nez à la fenêtre sur coup-franc, mais la frappe est trop croisée (à moins que ce soit la doublure taupe de TicTac qui a dévié le ballon).

A la 28ème, la Gazelle manque de réussite ensuite d’un bon coup-franc de Dario que le Ché n’a pas osé prendre de volée.

A la 30ème, TicTac réalise un miracle sur sa ligne, puis Balotell’ taclera à bon escient sur le second ballon.

A la 36ème, le Ché et la Gazelle manqueront de tranchant au moment de conclure. Le temps passe et le CSI ne concrétise pas…

A la 42ème, sur corner, le Ché sauve sur la ligne. Sur le contre, ChiChi ne peut pas conclure.

A la 43ème, le Lion de la Terranga rate son interception. Cano se retrouve contre trois joueurs, dévie la frappe de l’un d’eux hors de portée de TicTac qui voit le ballon…frapper le poteau et finir au fond des filets. Cruel. 1 à 0.

Rentré aux vestiaires sur ce score déficitaire après s’être crée le plus grand nombre d’occasion, voilà qui est plutôt frustrant. Mais, comme l’on dit souvent, il faut marquer, rien ne sert de dominer.

De retour des vestiaires, le scénario ne change pas. Le CSI domine et se créer des opportunités qu’il n’exploite pas à fond (La Gazelle en pivot (46ème), Costa sur coup-franc dans le mur (48ème), Balotell’ trop fort pour ChiChi (49ème), la Gazelle par-dessus (54ème), Balotell’ signalé injustement hors-jeu sur une talonnade de ChiChi (55ème), la Gazelle par-dessus ensuite d’un coup-franc de Costa renvoyé par la défense (57ème)).

A la 58ème, sur un contre, c’est TicTac qui s’interpose devant l’attaquant local.

A la 65ème, La Gazelle trouvera enfin la juste récompense de ses efforts et de ceux du CSI. Sur un bon coup-franc de Costa, sa tête lobée trompera enfin la vigilance du portier adverse. 1 à 1, largement mérité.

Une bonne combinaison Balotell’-ChiChi-Ché aurait pu permettre au CSI de prendre l’avantage (67ème) au meilleur moment, mais il n’en fût rien.

Dans les minutes suivantes, le CSI souffrira un peu plus (69ème sur coup-franc par-dessus, 73ème sur un cafouillage dans les 16 mètres ensuite d’un corner mal dégagé sauvé de la tête par Dario).

Le CSI est partagé entre l’envie d’aller marquer ce second but et la peur d’en prendre un nouveau qui mettrait fin à sa quête de 9ème place.

A la 74ème, au terme d’un joli mouvement collectif, La Roche contrôle mal le ballon… sur le contre, Dario peut sauver les siens en concédant un corner.

A la 82ème, Costa trouve à nouveau la Gazelle sur coup-franc, malheureusement pas pour la même conclusion.

Dans la minute suivante, c’est ChiChi qui est donné hors-jeu par l’arbitre sur un bon centre de La Roche bien mis sur orbite par la Gazelle… Douteux, dommage.

Le match se ferme alors de plus en plus.

On joue les arrêts de jeu. Le Ché s’emmêle dans ses dribbles, perd le ballon… le contre va vite, le CSI se replace mal, personne ne fait la faute. A trois contre deux, les locaux se présentent et concluent d’une belle frappe. Rideau ! 2 à 1, le CSI jouera les barrages.

Stephane nous confiera après le match être déçu du résultat : « alors que l’on démontre beaucoup de qualités tout au long de la partie, on ne sait pas serrer les rangs dans les dernières minutes. Il faut apprendre à gérer ces moments, car on perd trop de points dans le money time. C’est important de tirer la leçon pour la finale à venir. »

Il nous confiait également penser à préparer le barrage désormais : « L’important maintenant, c’est de remporter le barrage, quelque soit la manière ou le résultat. Si on ne marque pas, alors on ne doit pas encaisser… Si on joue au ballon, on est capable de se créer des occasions, il faut retenir cela. Il faut maintenant les mettre et faire preuve de plus de concentration et de détermination. On doit aussi se montrer encore plus compact, rester debout au duel et défendre avec conviction. On sera privé de TicTac contre Benfica et probablement volontairement de certains autres joueurs qui sont à trois cartons jaunes (Balotell’, Cano, Costa). On ne joue plus rien sur ce dernier match, alors on va gérer les bobos, les menaces de suspensions pour se présenter dans les meilleures dispositions possibles le 7 juin. L’entrainement sera important, tout comme la préparation mentale de chacun et le fait de se concentrer sur cette échéance en oubliant le reste, Corpo inclut… »

Résultat

Stade de Marignac, 41 spectateurs

FC Grand-Lancy 2 – CS Interstar 1 – 2:1 (1:0)

Buts pour le CSI : Orlandini

Homme du match pour la rédaction : Dario, Armando

Mentions spéciales : Orlandini, Cano, Patrick P.

Top du jour : L’arrêt de TicTac (30ème), le jeu présenté par le CSI (circulation du ballon)

Flop du jour : Le ballon perdu dans les arrêts de jeu 




Ruben, joueur du mois d’avril

24052011

Vous avez élu Rubinho comme votre joueur du mois d’avril. Il devance Dario et Cano, deux piliers de la défense actuelle.

Félicitations au meilleur buteur du CSI lors de ce second tour qui revient en force après un premier tour gâché par les blessures.

Quel est le joueur du mois d'avril ?

  • Ruben (47%, 8 Votes)
  • Dario (35%, 6 Votes)
  • Cano (12%, 2 Votes)
  • Tuncay (6%, 1 Votes)
  • Armando (0%, 0 Votes)
  • Luis (0%, 0 Votes)
  • Manu (0%, 0 Votes)

Nombre de votants: 17

Chargement ... Chargement ...

A tout bientôt sa réaction sur le blog.

On vous invite maintenant à voter pour le joueur du mois de mai.




le CSI s’incline à la dernière seconde et devra passer par les barrages, sauf miracle.

24052011

En attendant les commentaires de la rédaction, vous pouvez lire l’article de Proxifoot ici.

Compte tenu des différentes incertitudes (Relégation ou non de Geneva en 2ème Inter, de Meyrin 2 en 2ème ligue, relégation du CS Italien 1 et 2, de la probable non promotion de Meyrin 3 de 4ème en 3ème ligue (si Meyrin 2 tombe de 2ème ligue), de la non promotion de Plan-les-Ouates 3 de 4ème en 3ème ligue (PLO 2 en 3ème ligue), du sort encore incertain de Kosova 1 (3ème ligue) et 2 (4ème ligue), etc… il est probable que le CSI devra disputer les barrages, même si le risque concret de relégation d’une équipe supplémentaire de 3ème en 4ème ligue (en sus de CS Italien 2) reste très faible…

Affaire à suivre, mais probablement pas de décision de l’ACGF avant l’issue des barrages…

On se retrouvera donc certainement le mardi 7 juin à 19h30 sur le terrain du FC Grand-Saconnex pour y disputer un match décisif contre le FC Satigny ou Athlétique Régina.

A vos agenda pour afficher votre soutien au CSI.




élisez le joueur du mois d’avril

16052011

Le FC Barcelona est votre favori pour la Ligue des Champions, mais qui est donc votre joueur du mois d’avril ?




le CSI préserve l’essentiel

16052011

Au terme d’un bon match de football joué sur un bon rythme, les deux équipes se quittent sur un score nul qui fait surtout l’affaire du CSI qui s’assure de ne pas être relégué directement et maintien encore ses chances d’éviter la dixième place synonyme de possible barrage.

Dans un match pauvre en occasion, il faudra attendre la 14ème minute pour voir Dario sauver sur la ligne sur corner avant que TicTac ne fasse un nouveau miracle en détournant une bombe des 20 mètres dans sa lucarne.

Le début de match est entièrement à l’avantage des visiteurs, mais faute à une équipe du CSI bien organisée et disciplinée sur le plan défensif, le match se montre avare en occasion. Incapable de construire pour sortir proprement le ballon de son camp, le CSI subit la pression adverse et se perd dans des dribbles et longs ballons inutiles.

La première occasion pour le CSI prend ainsi la forme d’un timide tir du Boursicoteur à la demi-heure.

Dans la minute suivante, une bonne passe en profondeur de Dario trouve Pipo, mais l’arbitre le signale en position de hors-jeu.

A la 35ème, Dario est à la réception au second poteau d’un bon corner de Rubinho, mais il voit sa volée passer largement par-dessus le cadre adverse.

A la 36ème, un ballon perdu sur une passe en retrait hasardeuse de Tun permet à l’attaquant adverse de se présenter seul face à TicTac. Sorti les pieds en avant, ce dernier commet l’irréparable dans ses 16 mètres. Carton jaune et pénalty transformé, c’est 0 à 1.

A la 43ème, les visiteurs trouve le montant de TicTac sur une belle frappe, alors que le rebond est mal négocié. On en reste à 0 à 1, malgré une ultime occasion pour le CSI avec un excellent débordement-centre de Rubinho sur lequel ChiChi se montre trop en retard.

A l’heure du thé, les choses ne sont pas réjouissantes pour le CSI qui peine à produire du jeu et à s’approcher de la cage adverse.

Sans être souvent dangereux, les visiteurs dominent les débats et monopolisent le ballon trop rapidement et facilement perdu par les locaux.

De retour avec une composition remaniée, le CSI commence à mieux faire circuler le ballon. C’est toutefois Plan-les-Ouates qui se créent une première occasion sur un coup de pied arrêté décentré que le CSI n’arrive pas à dégager. Fort heureusement l’envoi au milieu de la mêlée passe assez largement au dessus.

Le CSI commence à prendre la mesure de son adversaire, à être plus vif sur les interventions, à avoir la maîtrise du ballon et à gagner les seconds ballons.

A la 61ème, sur coup-franc, Tun trouve la tête de la Gazelle, mais le gardien s’en sort bien.

A la 63ème, au terme d’un magnifique mouvement collectif, ChiChi, la Gazelle et le Ché s’unissent pour égaliser d’une frappe placée du dernier nommé. Magnifique, 1 à 1.

Presque dans l’enchaînement, c’est Rubinho qui manque de donner l’avantage au CSI en ratant sa volée à bout portant ensuite d’une bonne combinaison entre la Gazelle et le Boursicoteur (65ème). Ce sera la meilleure occasion de prendre l’avantage jusqu’au terme de la partie.

A la 87ème, c’est Costa qui trouvera encore la tête de la Gazelle, mais le gardien s’imposera une nouvelle fois.

Sans grande occasion de buts, les deux équipes se quittent sur un match nul équitable, chacun ayant eu sa mi-temps.

Pour le CSI, il conviendra de montrer plus de jeu la semaine prochaine s’il entend ramener des points de son déplacement lancéen et ainsi revenir sur son adversaire du jour et ainsi moins dépendre du FC Geneva en deuxième ligue inter.

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 74 spectateurs

CS Interstar 1 – FC Plan-les-Ouates 2 – 1:1 (0:1)

Buts pour le CSI : Chérif

Homme du match pour la rédaction : Armando, Cano

Top du jour : L’arrêt de TicTac dans la lucarne.

Flop du jour : L’action du but de PLO (dribble, passe en retrait, sortie).




un excellent point et quelques regrets

9052011

Le CSI a joué un match de grande qualité ce dimanche matin sur le billard de Frontenex.

Par leurs jeux de passes, les deux équipes ont fait honneur au terrain principal qui était mis à leur disposition.

Dans un match rythmé et pleins de rebondissements, le CSI a su contenir la vitesse et la fougue des attaquants adverses pour ramener un point important de ce déplacement contre un des ténors du groupe.

D’entrée, UGS a mis la pression sur les visiteurs, bien décidé à ouvrir rapidement le score. Par trois fois, le CSI repoussera les velléités ugéistes en corner et fera le nécessaire pour remporter les ballons et garder la cage de Giamma (4ème gardiens en ce deuxième tour à défendre la cage du CSI) qui suppléait TicTac blessé.

A la 9ème minutes, ChiChi trouve Pipo, qui ouvre le score, mais est signalé en position de hors-jeu.

A la 12ème, Tun, très bon par ailleurs, se troue sur une interception et permet à l’attaquant ugéiste de place son ballon au ras-du-poteau, mais Giamma se détend bien et dévie en corner.

A la 21ème, une belle action de jeu ensuite d’un coup-franc intelligemment joué par Dario aboutit à ce que La Roche adresse un bon centre que la défense violette dégage en catastrophe.

Sur le contre, UGS obtient un énième corner ensuite d’une bonne intervention de Dario.

A la 24ème, ChiChi s’enfonce dans la surface et se fait crocheter par le gardien. L’arbitre n’hésite pas et siffle pénalty pour les visiteurs.

Le Lion de la Terranga, invincible à l’exercice, s’élance… frappe fort dans un coin, mais le gardien ugéiste démontre toutes ses qualités et sauve son camp d’un arrêt de grande classe. Dommage.

A la 29ème, Tun remporte son duel un contre un face à l’attaquant et peut écarter le danger.

A la 30ème, une belle déviation de Pipo trouve ChiChi qui échoue sur le gardien.

A la 31ème, UGS se heurte à Balotell’, revenu en force, et Tun, avant que le n°9 seul ne frappe à côté du but et que le Boursicoteur ne mette en corner.

A la 33ème, le Lion de la Terranga, de retour dans le match, trouve une magnifique ouverture sur La Roche. Ce dernier déborde la défense violette et adresse un centre parfait au second poteau pour la Gazelle qui conclut de la tête. 0 à 1. Magnifique.

UGS est un peu vexé du déroulement et continue de pousser par vagues en comptant sur la vélocité de leurs attaquants.

Sur un contre à la 35ème, c’est Pipo qui fait un effort de 60 mètres pour empêcher les attaquants locaux de se présenter en supériorité numérique, et c’est aidé du Chinois, qu’ils pourront mettre la balle en corner.

A la 40ème, Pipo est descendu dans la surface par un défenseur, … sous le regard impassible de l’arbitre… effrayé à l’idée de siffler un second pénalty. Il fera de même lorsqu’un attaquant d’UGS s’écroulera dans la surface en seconde période.

L’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire sur un avantage d’un but pour le CSI qui maîtrise bien son adversaire et se montre bien compacte sur un immense terrain.

Après un repos bien mérité, on sent le CSI impliqué et prêt à se battre pour conserver son avantage.

D’entrée de seconde période, le gardien ugéiste doit s’imposer sur un bon centre de ChiChi pour la Gazelle.

A la 49ème, UGS se crée une belle opportunité, mais le CSI défend bien et oblige les locaux à frapper de loin…à côté.

A compter de la 53ème, Dario souffre de l’abducteur, mais serre les dents pour tenir sa place sur le terrain.

A la 55ème, Giamma sort bien au pied pour mettre son véto à l’attaquant adverse.

A la 58ème, Pipo se présente seul face au gardien, parvient à prendre le ballon de la tête et est heurté de plein fouet par le portier venu à se rencontre. Le choc est terrible, les deux hommes à terre.

Pipo à l’arcade sourcilière ouverte, le gardien est K.-O. Les deux quitteront le terrain, Pipo pour faire trois points à l’hôpital, le gardien avec une grosse bosse et plein d’étoiles.

Pipo, déçu que son ballon n’ai pas franchit la ligne, n’assistera pas à : i) la non-expulsion du gardien… ii) le superbe coup-franc tout en décontraction de Rubinho, rentré à sa place et qui transforme l’essai en coup de maître dans le petit filet adverse. Magistral ! 0 à 2. Les espoirs les plus fous commencent à traverser l’esprit du CSI.

Deux minutes plus tard, la Gazelle échoue de peu face au gardien sur un bon coup-franc de Tun.

Cinq minutes plus tard, le CSI encaisse un but évitable sur coup-franc qui relance les actions ugéistes et leur redonne le moral.

Dans la minute suivante, sur un nouveau coup-franc de Tun, c’est ChiChi qui trouve la transversale.

Dans le même temps, le CSI recule peu à peu, pour se faire acculer dans son camp et oublie de jouer au ballon. Les actions ugéistes se succèdent.

A la 75ème, UGS trouve l’égalisation de la tête à 5m du but, Sacha perdant le duel avec l’attaquant et le CSI étant un peu trop découvert dans l’axe.

Dès ce moment, on commence à craindre le pire, car la pression violette est forte et le CSI plus vraiment dans le tempo. On se raccroche à l’idée que le CSI est capable de refaire circuler le ballon et de mettre en danger un arrière-garde ugéiste perméable et dotée d’un gardien de fortune.

A la 80ème, UGS se montre dangereux sur coup-franc… sur le seconde ballon un joueur se retrouve seul à cinq mètres du but… mais son tir en pivot est trop croisé. Ouf !

A la 82ème, UGS manque encore une fois de peu de prendre l’avantage.

A la 84ème, Rubinho presse le gardien. Son dégagement en catastrophe est intercepté par ChiChi qui a bien fermé et qui peut se jouer des défenseurs et conclure. 2 à 3 !!!

Il reste alors environ 10 minutes avec les arrêts de jeu et l’on se dit que le CSI a la baraka, mais à la 90ème, un coup-franc généreusement accordé aux locaux leur permet d’égaliser à 3 partout, le CSI étant une nouvelle fois incapable de dégager ce ballon chaud qui se ballade dans les 16 mètres.

Durant les 4 minutes additionnelles, le match s’emballe et est proche du K.-O.

La Roche trouve s’abord le poteau intérieur (92), puis la reprise de Rubinho sera sauvée sur la ligne par un joueur local.

Sur le contre UGS se retrouve à trois joueurs seuls au second poteau, mais le centre ne leur parviendra heureusement pas.

A la 94ème, le CSI obtient un ultime corner et la tête de Balotell’ s’écrasera sur la transversale.

Enfin, à la 95ème, Giamma mettra son véto sur un bon coup-franc ugéiste.

Score final 3-3.

A la sortie du terrain, on sentait à la fois le CSI fier de son match, fier d’avoir pris un point à cette belle équipe d’UGS et à la fois la frustration d’être passé si proche de trois points.

Stéphane se montrera toutefois réaliste à l’heure de l’analyse en soulignant la très grande force de l’adversaire, qui s’est montré supérieur principalement grâce à la vélocité de ses joueurs offensifs, tout en soulignant l’extraordinaire match de son équipe qui a su rester compact la plupart du temps, a su jouer au ballon et s’est montré plutôt réaliste devant le but. Il est clair que le CSI a été très proche des trois points et que le scénario renforce cette idée, mais que, à nouveau, le CSI a su se montrer à la hauteur de la catégorie et répondre présent après avoir passé à côté la semaine passée.

Résultat

Stade de Frontenex, 27 spectateurs

FC UGS 2 – CS Interstar 1 – 3:3 (0:1)

Buts pour le CSI : Orlandini, Ruben, Cihan

Homme du match pour la rédaction : Armando

Mentions spéciales : Tuncay, Ruben, Cihan, Dario, Josh, l’équipe

Top du jour : Le coup-franc de Ruben

Flop du jour : le 3ème but d’UGS.




le CSI se réveille avec la gueule de bois

2052011

Un bien mauvais jour pour le CSI en ce beau dimanche après-midi.

Sous une chaleur écrasante, le CSI courbe logiquement l’échine devant une équipe de Bosna plus motivée et plus présente. Hormis un tir sur la barre de Rubinho, puis quelques balles arrêtées ou actions éparses, le CSI n’aura pas fait tremblé les visiteurs.

Remportant tous les ballons, Bosna aura étouffé un CSI en effectif réduit bien terne.

En marquant sur son premier corner, puis sur une contre-attaque rondement menée, Bosna fait la bonne opération de la journée.

Fort heureusement, les autres protagonistes ont tous perdus, ce qui laisse le CSI en position de barragiste à une longueur de Plan-les-Ouates, trois de son adversaire du jour et avec encore une marge de quatre points sur la barre.

Il faut maintenant se remettre au travail et tenter de prendre des points sur le terrain d’UGS en fin de semaine pour se présenter dans une meilleure position contre un Plan-les-Ouates qui avait passé 7 buts au CSI au match aller.

Bonne semaine.

 

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 124 spectateurs

CS Interstar 1 – FC Rapid Jonction Bosna 1 – 0:2 (0:1)

Buts pour le CSI : –

Homme du match pour la rédaction : Patrick P.

Top du jour : L’arrêt de TicTac sur la volée de… Cano.

Flop du jour : Le manque d’agressivité.







4L TROPHY 2009 - Tech de Co... |
Association des Résidents d... |
Les illusions de la Lionge |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Projet Trinational de forma...
| quad aventure en pays de Bray
| Les J-vrai