le CSI s’incline chez le leader avec les honneurs et dans la confusion

27042010

Sous une chaleur torride, que Costa n’a pas supporté dès la troisième minute (nerveux le garçon? – carton jaune) le CSI a joué 15 premières minutes admirables avant de céder sous la pression adverse.

En effet, durant les 10 minutes initiales, le CSI a su prendre le contrôle du match, gagner tous les duels et se procurer les meilleures occasions : Frappe du Caméléon ensuite d’un joli mouvement collectif du Lion de le Terranga, de Rubinho et de Balotell’ (6ème); Sur un corner de La Roche, une tête du Lion de la Terranga puis de Balotell’ de peu par dessus la cage adverse (7ème); récompensé à la 9ème minutes par un but du Lion de la Terranga sur un renvoi ensuite d’un essai de La Roche (coup franc du Caméléon, joué pour le Chinois).

A compter du but, le CSI a reculé, subi, s’est montré moins agressif sur le porteur, moins organisé et a remis de l’eau au moulin des locaux. Ainsi à la 10ème minute, un bon décalage droite-gauche des attaquants du Sporting permis à TicTac de se mettre en évidence et de dévier en corner. Sur le corner, encore TicTac, du pied cette fois-ci (11ème), avant que le Sporting ne revienne à la marque (12ème) grâce à une frappe seul dans l’axe.

Le moral gonflé à bloc, les locaux accentuèrent leur pression, le CSI dégageant les ballons qui revenaient inlassablement. A la 16ème, c’est encore TicTac qui peut mettre en corner, tout comme à la 20ème sur une frappe lobée.

A la 25ème, contre le cours du jeu, on sent le CSI proche du 1 à 2 grâce à un excellent coup franc de La Roche qui trouve la tête du Caméléon.

Dans la minute suivante, c’est TicTac qui dévie sur la barre transversale un corner bien ajusté.

On sent que les deux équipes peuvent trouver l’ouverture, mais le momentum est du côté portugais.

A la demi-heure, les débats s’équilibrent et le CSI développe du jeu. Sur une longue transversale du Chinois, c’est La Roche qui est un peu court. Le même Da Rocha verra son coup franc repoussé en corner peu après.

Alors que le CSI reprend peu à peu du terrain, c’est ensuite d’un corner mal négocié que le Sporting peut partir en contre. A la lutte dans la profondeur, Costa est bousculé dans le dos (faute?) et s’écarte de la trajectoire vers le but. En un contre un, l’attaquant portugais gagne son face-à-face avec TicTac et permet à son équipe de prendre l’avantage (2 à 1). Le score ne bougera pas jusqu’à l’heure du thé.

A la reprise, le CSI reprend ses marques.

Un bon corner de La Roche trouve Rubinho, dont la frappe, deviée, est sauvée inextrémiste sur la ligne par un joueur portugais… (50ème).

Une minute plus tard, un bon coup franc de La Roche sur le côté droit passe de peu à côté.

A la 52ème, c’est à nouveau sur un contre pleine axe, que le Sporting trouveras l’ouverture, passant toute la défense en revue et profitant du boulevard offert par le CSI… emoticone Ce manque d’agressivité sur le porteur se paiera cash, 3 à 1, la messe est presque dite…

Il faudra en fait attendre la 70ème et l’exclusion d’un joueur portugais pour deux cartons jaunes consécutifs (pour avoir réclamé sur la distance du mur, puis avoir tiré le coup franc sans que l’arbitre n’ai sifflé…) emoticone pour voir le CSI reprendre le contrôle du match et du ballon.

Bien positionné et bien regroupé, les locaux souffriront sans rompre et iront crucifier une quatrième fois TicTac à la 95ème après que l’attaquant portugais ai fait danser la salsa (était-ce la samba ou le tchatchatcha ??) au Bellâtre…

Pour l’anecdote et la confusion finale, nous releverons la pêche prise par Rubinho à la 92ème (pas vue par l’arbitre) et le carton jaune pris par les deux joueurs (y.c. Ruben!!). Stephane a alors sorti le jeune joueur, chaud comme la braise, qui donnera un coup de pied, pas bien malin, dans une poubelle pour évacuer sa frustration…

Jusqu’aux vestiaires, les joueurs de Sporting seront chauds chauds chauds, malgré la promotion mathématiquement assurée par ce nouveau succès contre son dauphin. Cool

Le CSI profite de la défaite de Vernier et du nul de Lecce pour conserver sa place de barragiste à quatre journées de la fin, en espérant que le Sporting jouera le jeu jusqu’au bout et battra également ces deux adversaires directs. emoticone

Quoi qu’il en soit, le CSI garde son destin entre ses mains et s’il aligne les victoires, il sera en mesure de viser la promotion tant convoitée. emoticoneemoticone

Résultat

Vessy, 68 spectateurs

Sporting Clube Genève 1  – CS Interstar 1 – 3:0 (1:0)

Buts pour le CSI : Jean-Louis

Homme du match pour la rédaction : Jean-Louis

Mentions spéciales : Tuncay, Luis, Manu

Top du jour : Le début de match du CSI

Flop du jour : Le boulevard laissé en contre aux joueurs adverses (Pourquoi on fait jamais de fautes ???)




TicTac en joueur du mois de mars

25042010

Vous avez été nombreux/nombreuses (?) à voter pour lui !

C’est fait, TicTac est joueur du mois de mars. emoticone emoticone emoticone

Une récompense logique pour un joueur qui fait la différence à de nombreuses occasions cette saison ! emoticone

Ce fût notament le cas sur les deux premiers matches du mois de mars, où il a remporté par deux fois le Prix Luis Sanchez emoticone de l’homme du match.

Bravo donc à TicTac que vous retrouverez prochainement à l’interview.

Il devance Cano et Jean-Louis qui se partagent la deuxième place. emoticone

Pour vous, qui est le joueur du mois de mars ?

  • TicTac (38%, 8 Votes)
  • Cano (19%, 4 Votes)
  • Jean-Louis (19%, 4 Votes)
  • Luis (14%, 3 Votes)
  • Ariel (5%, 1 Votes)
  • Nuno (5%, 1 Votes)
  • Da Rocha (0%, 0 Votes)
  • Armando (0%, 0 Votes)

Nombre de votants: 21

Chargement ... Chargement ...

A tout bientôt.




…la suite avec le PapyCoach

20042010

Dans cette période plus difficile, Stéphane a bien voulu répondre à quelques questions.

Q: Stephane le CSI connaît une mauvaise passe depuis quelques semaines, avec des hauts et des bas dans le jeu, et des résultats décevants comparés au potentiel de l’équipe. Quelles en sont les causes ? Quand pourra-t-on revoir le CSI du 1er tour ?

R: Bonjour. Effectivement, nous traversons une période plus trouble, comme beaucoup d’équipe lors d’une saison. Cela arrive aussi aux grandes équipes européennes. Il y a rien de sorcier dans ce que nous vivons, mais nous devons travailler, tous ensemble, pour trouver l’échappatoire de cette série négative. J’ai vu et senti du mieux dans le jeu sur le dernier match, il manquait un petit plus dans la discipline et l’engagement.

Je suis sûr que le petit plus qu’il manque dans l’esprit, les joueurs ont envie de le faire et cela fera la différence, individuellement et collectivement.

Je suis prêt à relever ce défi. J’ai récupéré des forces avec une semaine allégée et un weekend de congé. J’imagine que les joueurs aussi. Pas de doute, on sera de retour tout bientôt et les nouveaux vont s’intégrer dans le travail de l’équipe.

Q: Vernier 2 vous talonne pour les barrages (alors qu’ils ne pourraient pas les faire) et pourrait même passer devant vous le weekend prochain s’ils gagnent leur match et que vous vous inclinez contre le leader. Est-ce que cela met une pression supplémentaire ?

R: A mon sens, cela doit nous donner une motivation supplémentaire contre le leader. On a rien à y perdre. Quand à Vernier, c’est une belle équipe, mais il nous restera une confrontation directe (et encore suffisamment d’autres matches). Ce sera une bonne préparation pour les finales emoticone. Et puis, eux aussi devront jouer Sporting. emoticone

Q: On parle des finales?

R: On en parle. C’est clair qu’aujourd’hui ça devra être l’objectif.

C’est très excitant. Etre promu via ce biais sera encore plus beau, j’y crois.  emoticone

On a les qualités nécessaires pour les atteindre et pour passer. Après, on sait qu’il faudra être très bon, maintenant et jusqu’au bout. Il faut que l’on retrouve ce goût du travail en équipe. Le reste suivra naturellement.

J’ai confiance dans ce groupe, il est capable de se surpasser. La baisse de régime n’est que temporaire, faut juste faire le nécessaire pour qu’elle ne dure pas trop longtemps.

Q: Une victoire le weekend prochain?

R: On va  faire le nécessaire pour s’en donner les moyens. Après le résultat dépend de beaucoup de paramètres que l’on ne maitrise pas complètement, donc… faisons le travail et les points viendront récompenser si l’on a bien bossé. emoticone

Q: Et la saison prochaine, en cas d’échec?

R: Ce groupe arrive à maturité. Si cela ne passe pas cette année, ce sera bon l’année prochaine. j’en suis sûr. Si l’on parle de moi, je serai là quoi qu’il arrive sur l’issue de la saison, sauf si les gars lâchent ou n’ont pas envie. Dans ce cas, c’est que je suis pas la bonne personne pour leur insuffler la confiance et la motivation nécessaire. Alors j’en tirerai les conséquences et probablement, je prendrai, une année sabbatique en terme de coaching.

Merci à Stephane pour ces quelques mots et bonne chance pour dimanche. Allez Interstar ! emoticone

 




un CSI sans solidarité s’incline contre une équipe qui lui aura pris six points…

12042010

Du mieux dans le jeu, mais un CSI méconnaissable par rapport à la combativité et à l’organisation qu’il avait affiché au premier tour.

Compte tenu du match amical, c’est ainsi la 3ème défaite de rang du CSI, qui aura encaissé 8 buts et marqué que deux fois…

Malgré cela, le CSI reste dans le coup pour les barrages grâce à Cohéran et Colorado emoticone qui ont su accrocher les poursuivants directs du CSI. Ouf! tout n’a pas été négatif ce week-end !

Par une journée ensoleillée, mais froide en raison de la bise qui balayait Varembé, le CSI se présentait un peu plus au complet que mercredi soir. Toujours privé de Cano, La Plaque Tournante, Beep Beep Loco et le Chinois, le CSI devait également composer sans le Doc, blessé.

Défait à l’aller 1 à 0 sur un contre rondement mené, le CSI était prévenu… emoticone

Malgré cela, le match ne pouvait plus mal commencé. Sur un long coup-franc dans la profondeur (encore…), le Bellâtre négociait mal la trajectoire et catapultait le ballon dans la lucarne opposée pour lober TicTac. 0 à 1, 2ème minute.

Stephane apparaissait résigné à la fin du match : » C’est la loi de Murphy… On travaille spécifiquement cette phase à l’entraînement jeudi, mais le ballon se dirige sur le seul de l’alignement qui était absent ce jour là… Il n’anticipe pas assez vite et se retrouve pris à jouer un ballon dans la mauvaise direction ». emoticone

Malgré ce coup du sort, le CSI se montrait entreprenant et assez bien en jambes.

A la 4ème, Ruben héritait d’un bon ballon de La Roche, mais ne pouvait en faire bon usage. A la 6ème, c’est un tir surpuissant de Pipo  emoticonequi est renvoyé par le gardien. Ruben encore, reprend de volée, mais sa frappe est détournée sur la ligne par un défenseur. Sur le corner, c’est La Roche qui trouve la transversale. emoticone

Une transversale du Lion de la Terranga pour Balotell’, un coup franc dans le mur de Manu, une frappe trop écrasée de Ruben… Les actions se succèdent.

A la 19ème, une magnifique passe dans l’intervalle de Pipo pour La Roche, permet à se dernier de se présenter seul face au portier, mais ce dernier remporte son duel. emoticone

A la 20ème minute, au terme de la plus belle action du match (Sortie de Sacha, contrôle/passe de Pipo pour Ruben qui met dans la profondeur pour La Roche qui centre), c’est Balotell’ qui trouve le poteau… emoticone

A cette instant, l’équipe visiteuse est archi-dominée…

Trois minutes plus tard, c’est la douche froide pour le CSI… emoticone Un long ballon envoyé n’importe où, permet à Champel de récupérer et de développer un contre dans une défense du CSI totalement désorganisée, car portée sur l’offensive amorcée. Le débordement côté gauche aboutit et c’est 0 à 2… emoticone

Un gros quart d’heure sera nécessaire pour que le CSI se créée une nouvelle occasion par une percée du Bellâtre dont le tir sera dévié en corner.

A la 45ème, Pipo, en grande forme, hérite d’un ballon au milieu du camp adverse, grâce à un contrôle orienté en direction du but il peut s’engouffrer dans les 16 mètres adverses et s’y fait retenir… Penalty indiscutable que Ruben transforme magnifiquement sans trembler. 1 à 2 emoticone, on se dit que c’est une juste récompense des efforts consentis et du jeu présenté et que le CSI saura faire la différence en seconde période.

La mi-temps reprend sur les même bases: Le CSI attaque, tente de créer du jeu, mais se heurte à une défense solidaire.

A la 46ème, Pipo d’une passe lobée tente de trouver la Gazelle, mais le gardien intervient promptement.

A la 51ème, le gardien de Champel heurte le poteau sur un essai malicieux des locaux. Le corner qui suivit ne donna toutefois rien.

A la 54ème, Pipo pouvait lancer Zalex en profondeur, le centre en retrait de ce dernier était parfait, mais la frappe du Caméléon était déviée en corner par un défenseur… emoticone

Peu après, Pipo sera victime d’une faute évidente dans les 16 mètres qui aurait dû valoir un nouveau pénalty, mais l’arbitre fit signe de jouer. emoticone

Dès la sortie de Pipo, le CSI ne se créa plus beaucoup d’occasion. Au contraire, c’est Champel qui se montrera dangereux à la 83ème sur une frappe trop croisée après une ballade dans les 16 mètres…

A la 85ème, alors que le CSI joue en 2-5-3 (!), un tir du Caméléon est bien capté par le gardien.

Deux minutes plus tard, l’arbitre (par ailleurs auteur d’une bonne prestation) sifflera une faute sur La Roche à l’orée de la surface (n’était-ce pas un pénalty?!). Le coup franc ne donnera rien.

Un ultime coup franc et une nouvelle désillusion pour le CSI qui est en train de transformer une excellente saison en une bonne saison… emoticone

Stephane nous confiait encore : « Biensûr que je suis très déçu. Il y avait la place de mieux faire, mais certains joueurs ne sont pas aussi déterminés qu’ils l’ont été au premier tour. On lâche un peu ici, un peu là, et au final, c’est toute la maison qui craque de partout… On a quand même encaissé 8 buts en trois matches contre trois équipes vraiment moyennes (rem: par comparaison le CSI avait encaissé 11 buts en 14 matchs) … alors oui, je m’inquiète.  On répète les même erreurs que l’an passé. Je le répète, la préparation hivernale n’a pas été convaincante, comme l’an passé. On se disperse aussi avec des activités annexes qui prennent de l’énergie et qui se paie le dimanche…  Certains joueurs pensent encore avoir 20 ans et pouvoir jouer tous les jours de la semaine sans incidence… C’est pas un hasard, il faut faire son auto-critique et se remettre chacun en question, y compris moi. Comme dirait Laurent Blanc, je dois aussi faire les mauvais choix où alors j’arrive au bout d’un cycle et mon message ne passe plus. Alors je vais changer des choses et ensuite je tirerai les conclusions qui s’imposent si cela ne fonctionne pas, car le groupe a les qualités qu’il faut. Le point positif c’est que l’on joue largement mieux sur ce match, mais il faut faire plus sinon, tout le travail réalisé l’aura été en vain… ». « Il est clair que l’objectif devrait être désormais de conserver la seconde place et de préparer les barrages, on verra si les joueurs sont concernés par cela, s’ils veulent faire les efforts pour… Je ne peux pas décider pour eux. »

Maintenant le CSI a une semaine sans match pour digérer avant de se déplacer chez le leader…

« Dans la mesure où tous le monde perd contre eux (rem: Sporting), une défaite ne serait pas catastrophique (Rem: mais une première pour Stéphane d’avoir une série aussi négative) … mais à l’inverse un résultat positif serait du bonus par rapport à nos adversaires directes. Il faut maintenant récupérer et revenir plus déterminé à l’entraînement et sur le terrain. »

Souhaitons que le CSI trouve rapidement la clé pour sortir de sa période difficile, car ce groupe a en lui les qualités qu’il faut… il faut maintenant les exploiter et se remettre sur les bons rails.

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 65 spectateurs

CS Interstar 1 – FC Champel 2 – 1:2 (1:2)

Buts pour le CSI : Ruben (p)

Homme du match pour la rédaction : Pipo

Mentions spéciales : Ruben, Sacha, Luis

Top du jour : le pénalty de Ruben

Flop du jour : l’auto-goal de David, le manque de mordant de l’équipe




sur un sec 3 à 0, le CSI abandonne ses espoirs de titre

8042010

Une pelouse mal éclairée, un arbitre partial et une équipe décimée par les absences (Jean-Louis, Josh, Cano, Alex, Sacha, Ariel, Tuncay, Miguel, etc…) puis privée de Nuno, sorti sur blessure, et de Cissé parti travailler à la mi-temps, auront eu raison de la belle série des visiteurs.

Sans être catastrophique, la prestation des visiteurs fût dans la lignée de ce que nous avons aperçu ces dernières semaines depuis le match contre Cohéran, très moyenne.

La première action fût toutefois l’oeuvre de La Roche sur un bon service « louché » de Pipo (10ème). Le même Da Rocha était signalé hors-jeu une minute plus tard sur une déviation de Balotell’. La minute suivante, c’est ce dernier « horriblement » poussé dans le dos sur un corner du Bellâtre qui ne peut conclure.

A la 15ème minute, une première alerte pour le CSI avec une bonne combinaison des locaux dans l’axe de la défense (hors-jeu?) pour se retrouver deux seuls face à TicTac qui sauve.

Deux minutes plus tard, c’est La Roche qui joue mal un 3 contre 2, préférant une transversale sur la Gazelle, plutôt que d’affronter et fixer le défenseur pour ouvrir des solutions plus simples.

A la 19ème minute, sur un long coup franc en profondeur, c’est de la tête, seul, que l’attaquant de Rhexia peut placer une tête le long du poteau. TicTac se détent bien, repousse dans l’axe un ballon que la défense ne peut dégager et qui finira au fond des filets. 1 à 0.

Pas à l’aise, mais sans s’affoler, le CSI repart à l’attaque. A la 26ème, sur une longue transversale du Bellâtre, c’est La Roche qui voit son tir passé à raz du montant, hélas du mauvais côté.

Peu après la demi-heure, un mauvais décalage de la défense du CSI permet au n°9 adverse de tenter sa chance. Le tir repoussé par TicTac sera repris par un attaquant adverse (encore…), mais dévié en corner.

Dans les cinq minutes qui précèdent la pause, le CSI appuye sur l’accélérateur. Une bonne action au sol du Doc et de La Roche aurait pu faire mouche, puis surtout un bon coup franc du Bellâtre sur la tête de Balotell’ est repoussé en corner par le gardien.

On sent le CSI proche de l’égalisation, mais à la 42ème, c’est Rhexia qui se montre dangereux sur un coup franc plongeant dans l’axe… la volée de l’attaquant passant de peu par dessus le but de TicTac.

La dernière action de la mi-temps sera à mettre au credit de Ruben qui remplaça Nuno, blessé.

La seconde mi-temps débute par une bonne action de Ruben, mais à la 52ème minutes, les affaires du CSI se complique… Sur une action partie du centre, une talonnade côté gauche met toute la défense du CSI dans le vent et permet à l’attaquant de conclure d’un tir placé seul face à TicTac. 2 à 0.

A partir de cet instant, on sent le moral des locaux gonflés à bloc et le CSI à bout de souffle.

L’entrée de Stéphane n’y changera rien, le CSI ne se créer pratiquement pas d’occasions, étouffé qu’il est à mi-terrain, ses quelques vélléités mises à mal par un arbitre unilatéral.

A la 82ème, c’est presque logiquement, qu’au milieu d’une pluie de cartons jaunes pour les visiteurs, le 3 à 0 tombe dans l’escarcelle.

A la 88ème, un sauvetage du Caméléon sur la ligne évite que l’addition ne prenne encore de l’ampleur.

Une soirée à vite oublier, mais dont il faudra tirer rapidement les leçons pour rebondir dimanche déjà contre Champel.

Le CSI a certainement perdu la promotion directe attachée à la première place. Cependant, il devra s’accrocher à la seconde place, redevenue qualificative pour les barrages en raison de l’augmentation du nombre d’équipes en 2ème ligue interrégionale.

Ainsi, les espoirs de promotion existe encore, mais il faudra fournir un gros travail, d’abord pour atteindre les barrages, puis pour en sortir victorieux… Au travail !

Résultat

Bout-du-Monde, 18 spectateurs

FC Rhexia-Vessy 1 – CS Interstar 1 – 3:0 (1:0)

Buts pour le CSI : Vous avez dit but ? emoticone

Homme du match pour la rédaction : David

Mentions spéciales : Manu, Luis, Pipo

Top du jour : La pluie n’est pas tombée pendant le match ?! emoticone

Flop du jour : La prestation malhonnete de l’arbitre. emoticone Le grigri venu d’Afrique ? emoticone




le CSI battu par la 5ème de Lancy

5042010

Absent d’un match qui ne restera pas dans les annales, nous ne vous proposerons pas de résumé de ce match. Nous savons seulement que l’équipe s’est montrée particulièrement faible et s’est inclinée 3 buts à 1 chez le leader de la 5ème ligue.

Par ailleurs, le CSI aura rapidement l’occasion de se racheter puisqu’il jouera son match renvoyé contre Rhexia, mercredi soir (20h) au Bout-du-Monde.







4L TROPHY 2009 - Tech de Co... |
Association des Résidents d... |
Les illusions de la Lionge |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Projet Trinational de forma...
| quad aventure en pays de Bray
| Les J-vrai