match de préparation jeudi soir

30032010

Entre les matches renvoyés, Pâques etc… le CSI jouera un match amical à Lancy-Sport (Florimont), ce jeudi à 20h30.




Rhexia Vessy – CSI renvoyé

29032010

En raison des conditions climatiques, le match de dimanche a été renvoyé.

Comme le weekend de Pâques approche, le CSI jouera son prochain match dans 15 jours, à moins que le match de Rhexia ne soit re-programmé dans l’intervalle.

Dès que nous aurons l’information, nous vous tiendrons au courant.

Sinon, dans les ensignements de cette journée, nous noterons la victoire de Sporting contre Genève-Ville et le match nul de Vernier 2 à Colorado.




une déconcentration qui aurait pu couter cher

23032010

Le CSI assure l’essentiel et remporte la totalité de l’enjeu d’un match qu’il a largement dominé, mais qui aurait pu mal tourner en quelques occasions…

Le match débutait idéalement par un coup franc de La Roche pas assez fort (4ème).

Il ne se passait pas grand chose jusqu’à la 13ème minute où, Le Bellâtre, de retour après sa blessure, perdait un ballon en 1 contre 1 en position de dernier défenseur. Fort heureusement, l’attaquant adverse ne pouvait ajuster le cadre de TicTac. emoticone

Deux minutes plus tard, un coup franc plongeant des visiteurs se concluait par un tir mal cadré d’un attaquant laissé seul sur un renvoi de la tête du Lion de la Terranga… Ouf ! emoticone

A la 19ème, c’est Josh qui est signalé en position de hors-jeu (!? emoticone) ensuite d’une passe du Doc dans l’intervalle… dommage car le Chinois avait bien décalé le Loco Beep-Beep, qui faisait son retour, et qui aurait pu conclure en un contre un.

S’ensuivit une succession d’action pour le CSI (Ruben plusieurs fois).

A la 28ème, c’est un nouveau coup franc des visiteurs qui met le feu à la défense du CSI. David trop court sur la longue balle, c’est TicTac qui peut s’emparer du ballon tranquillement sous la transversale ensuite de la reprise par un attaquant adverse.

A la 33ème, c’est La Roche qui est (injustement?) signalé hors-jeu par l’arbitre, ensuite d’une magnifique passe lobée du Loco Beep-Beep.

3 minutes plus tard, c’est Luis qui voit son essai sur coup franc bien capté par le gardien.

A la 38ème, le portugais parlant recevra un petit jauneemoticone, immité par le Bellâtre bavard emoticoneemoticone 3 minutes plus tard. Entre les deux, c’est TicTac qui a pu encore s’interposer sur un essai adverse.

A deux minutes de la mi-temps, le Loco Beep-Beep élimine deux joueurs puis transmet son ballon au Chinois qui se présente seul en un contre un face au gardien… ce dernier gagne le duel emoticone et dévie la balle en corner.

En cette fin de mi-temps, les choses s’accélèrent. Sur un centre de Cissé, le Loco Beep-Beep tente le retourné, mais le ballon est stoppé par un défenseur. Sur l’action suivante, un nouveau coup franc plongeant des visiteurs trouve la tête d’un attaquant, bien seul pour prendre cette balle…, mais son envoi passe à côté du but défendu par TicTac.

La mi-temps s’achève sur un coup franc de La Roche dans les bras du gardien. 0 à 0, balle au centre.

La seconde mi-temps recommence bien pour le CSI. Après une première frappe largement à côté du Lion de la Terranga, c’est le Loco Beep-Beep qui peut se défaire de trois adversaires emoticone et transmettre la balle à Da Rocha, seul au centre. Contrôle parfait emoticone, puis double duels perdus face au gardien  emoticone… le ballon revient sur le Chinois au 9 mètres, mais son tir est stoppé par un défenseur ! emoticone

A la 57ème, le Loco Beep-Beep se fait tacler par derrière. Sur le coup franc de La Roche, la reprise du Loco est contrée en corner. Ce dernier trouvera la tête de Balotell’, puis la reprise du Loco, à nouveau sans succès.

La 65ème marque peut-être une étape essentielle. Sur un double corner des visiteurs, TicTac, puis Le Caméléon, puis encore TicTac préserve la cage inviolée depuis la reprise.

3 minutes plus tard, sur un long dégagement de TicTac, Balotell’ peut dévier en deux fois en direction du Loco Beep-Beep qui remporte son un contre un face au gardien ! Enfin !, le CSI mène 1 à 0. emoticone

Comme la semaine passée, sur l’action suivante, le CSI, déconcentré, pas assez compact, concède du terrain… puis un pénalty sur un tacle de la Gazelle. emoticone emoticone

Placée raz le poteau, c’est l’égalisation des visiteurs.  emoticone

Sonné par cette égalisation, le CSI trouva la force de retrousser ses manches.

A la 80ème, une belle combinaison Josh-La Roche-Balotell’ permet à ce dernier de se trouver en position favorable… et de conclure d’une puissante frappe placée ! Exultation !!!! emoticone Ouf !

Extenué le Loco Beep-Beep tire ses crampes emoticone et quitte la pelouse, remplacé par Papy Coach emoticone.

Sur un bon décalage de La Roche, Papy Coach aurait pu se procurer une bonne occasion, mais son contrôle raté le priva d’une possibilité de frappe à l’entrée de la surface (89ème).

Les dernières minutes sont crispantes. Les visiteurs accentuent la pression et obtiennent plusieurs corners d’affilée. Mais le CSI tient bon et s’accroche à son petit but d’avance jusqu’au coup de sifflet final.

3 points supplémentaires dans la poche, le CSI reste accroché au bon wagon, la locomotive Sporting ayant fait, dans la douleur, le nécessaire contre Cohéran.

Derrière, Vernier a fait la bonne opération contre Saint-Paul et reste, virtuellement, à 3 points du CSI.

La semaine prochaine, le toujours périlleux déplacement de Rhexia Vessy s’annonce difficile. Dans l’intervalle, c’est Sporting qui devra faire le nécessaire pour se défaire de cette équipe de Genève-Ville…

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 69 spectateurs

CS Interstar 1 – US Genève-Ville 1 – 2:1 (0:0)

Buts pour le CSI : Ariel, Armando

Homme du match pour la rédaction : Ariel

Mentions spéciales : Da Rocha, Nuno, Josh

Top du jour : le premier but du CSI. Sur une superbe passe lobée de Balotell’, le Loco Beep-Beep peut conclure tout en sang froid.

Flop du jour : la déconcentration après le premier but

 




dans le froid, dans le noir, dans la poche

15032010

Par un froid sibérien du mois de mars, le CSI est allé chercher 3 points importants sur un champ de patates et dans des conditions difficiles.

Retour sur un samedi soir ou tout n’a pas été rose.

Tout d’abord, c’est l’histoire d’un stade caché au bout du bout de Genève. Muni de vestaires vétustes, d’un champ de patates pour terrain et d’un eclairage approxxxxximatif Cool. Heureusement que le nouveau maillot de TicTac réflechissait la lumière… emoticone

Ensuite c’est l’histoire d’une première mi-temps catastrophique pour les visiteurs qui provoquera la colère de leur entraineur et fera tremblé les murs du stade.

Encore c’est une histoire de panne de « cohéran » comme dirait l’autre qui plonge le stade dans le noir absolu et provoquera une interruption de 20 minutes qu’il a fallu savoir gérer. Soit dit en passant, l’équipe locale est assez coutumière du fait lorsqu’elle est menée au score ou en difficulté… emoticone

Enfin, c’est trois points de plus dans l’escarcelle du CSI et plutôt une belle affaire au classement en raison des différents déboires des équipes poursuivantes.

Mais revenons sur le déroulement du match.

En tout début de match, le CSI se procure une belle opportunité à la 4ème minute lorsque La Roche ne peut cadrer un bon centre de Pipo, bien lancé par le Doc.

A la 7ème minute, le CSI joue imprudemment le hors-jeu et deux joueurs de Cohéran filent au but, mais Luis peut intervenir en pompier de service et éteindre le feu devant la cage de TicTac.

A la 10ème, le CSI, qui dort profondémment emoticone, se fait piéger sur un coup franc joué plongeant dans la profondeur. L’attaquant de Cohéran joue bien le coup de la tête, mais TicTac est impérial.

Les minutes passent et le CSI continue d’être dominé. Balotell’ sort sur blessure (claquage?).

A la 30ème minutes, c’est un corner des locaux qui s’écrasent sur les montants du CSI. emoticone

A la 34ème, sur l’une des rares incursions du CSI dans les 16 mètres adverses, l’arbitre oublie un pénalty sur le Doc. Une minute plus tard, c’est le Lion de la Terranga qui a une grosse opportunité, mais qui échoue sur le gardien.

La mi-temps arrivent à point nommé pour remettre de l’ordre dans les idées des visiteurs. Criemoticoneemoticoneemoticone

A la reprise, on sent le CSI dans un nouvel état d’esprit. La motivation n’est plus la même. emoticone

A la 48ème, c’est tout de même Cohéran qui bénéficie d’un bon coup franc, mais qui n’en fait pas bon usage (par dessus).

A la 49ème, le Chinois peut lancer La Roche dans la profondeur, mais son centre ne trouve personne à la réception.

Deux minutes plus tard, sur un long coup franc du Caméléon, Pipo peut profiter d’un mauvais renvoi du défenseur, pour contrôler de la poitrine et battre imparablement le portier local. Le CSI mène 1 à 0. emoticone

Dans un match tendu et mal négocié par l’arbitre, le CSI prendra deux cartons jaunes dans les minutes qui suivirent (Pipo, TicTac).

A la 65ème, la coupure électrique survient et plonge la campagne genevoise dans une obscurité totale.

L’interruption dure 20 minutes, le temps pour TicTac d’aller manger des petits fours (?! emoticone), pour le Chinois de faire la causette à la buvette emoticone et pour le coach d’essayer de garder son équipe dans le match.

A la reprise, le CSI est bien présent. A peine cinq nouvelles minutes suffiront pour porter l’avantage à 2 buts à 0, grâce à un pénalty du Lion de la Terranga (avec l’aide du poteau…), ensuite d’une main dans la surface d’un défenseur local.

Pratiquement, sur l’action suivante, c’est Sacha qui joue inutilement des mains pour retenir un attaquant adverse dans la surface de réparation des visiteurs… pénalty pour Cohéran et occasion de revenir dans le match. emoticone

TicTac est sur sa ligne, décalé comme pour perturber le tireur. Le n°5 s’élance, ses deux pieds gauches (on aura eu l’occasion de les admirer à d’autres moments du match), ne lui permettent pas de frapper proprement le ballon, que TicTac capte tranquilement. emoticone

A la 75ème, une bonne touche de Sacha pour une déviation du Chinois vers La Roche aurait pu permettre à Ruben de conclure, mais le ballon n’arrivera pas jusqu’à son destinataire.

Dès cet instant, le CSI domine clairement les débats. emoticone

A 7 minutes du terme, le coach fait son apparition sur le terrain. Il aura une belle occasion en fin de match, mais la taupe qui avait enlever le ballon au portugais volant quelques minutes auparavant lui enlevera un ballon de but qui paraissait prometteur. emoticone

Pedrinho fera enfin son apparition en fin de match sur le terrain sous les hourras de la foule en délire.

En résumé, le CSI a dû lutter fort pour ramener trois points importants de son déplacement au confin du canton. En ce jour, et compte tenu des autres résultats, le CSI pourra apprécier la valeur du travail accompli dans des conditions difficiles, creusant l’écart avec les poursuivants (sauf Vernier) et maintenant la cadence du leader portugais. emoticone

La semaine prochaine, il faudra à nouveau faire beaucoup d’efforts pour battre une équipe de Geneve-Ville qui paraît avoir retrouvé des couleurs en ce début d’année 2010. emoticone

Résultat

Champs de Patates des Tattes, Sibérie, 18 spectateurs avec les taupes

FC Cohéran 1 – CS Interstar 1 – 0:2 (0:0)

Buts pour le CSI : Pipo, Jean-Louis

Homme du match pour la rédaction : Cano, TicTac

Mentions spéciales : Nuno, Luis, Pipo, Da Rocha

Top du jour : Le sauvetage du Caméléon à la 7ème emoticone, le sauvetage de TicTac à la 10ème emoticone.

Flop du jour : la première mi-temps du CSI emoticone




du bon pied

9032010

Dans le climat sibérien d’un dimanche après-midi d’hiver, le CSI a repris le chemin de la compétition en accueillant US Colorado.

Sous les derniers (?) assauts de l’hiver, les locaux ont eu un peu de peine à entrer dans le match et à trouver leurs marques.

Bien heureusement, cela ne fut pas le cas d’un TicTac insipiré dès le début et qui sauva son équipe de la capitulation dès le 2ème minute sur un arrêt époustouflant emoticone sur une reprise de volée à bout portant.

Il faudra attendre la 12ème minutes pour voir une première action dangereuse du CSI. Tun bien lancé en profondeur se présenta seul face au gardien, mais préféra jouer avec La Roche plutôt que de conclure emoticone. La Roche, au milieu de deux adversaires effectua le contrôle de trop et se fit subtiliser le ballon. emoticone

A la 20ème minute, ce sont les visiteurs qui pouvaient se montrer dangereux sur une balle croisée en profondeur, mais ne pouvait conclure.

Quatre minutes plus tard, c’est Josh qui était signalé hors-jeu sur une belle ouverture de Nuno.

A compter de la 25ème minute, l’essentiel du jeu était développé par le CSI.

A la 26ème, Josh pouvait centrer, mais Tun ne pouvait conclure.

La minute suivante, c’est Josh qui s’essayait au coup franc sans succès.

A la 34ème, c’est Zalex qui voyait son coup franc passer de peu au dessus de la cage adverse.

A cinq minutes de la mi-temps, c’est Colorado qui pouvait partir en contre-attaque et mettre le danger avec un centre croisé dans le dos des défenseurs. Bien anticipant la profondeur, le duo Cano – Caméléon pouvait tuer cette action très proprement.

La mi-temps se terminera ensuite d’un coup franc dangereux de Colorado, mal négocié puis sur un centre-tir tendu de La Roche, le gardien relachait devant lui, mais personne ne pouvait reprendre dans l’axe à 5 mètres de la cible.

Au retour du thé, le CSI s’est immédiatement montré dans le bain.

Sur un long ballon croisé, Balotell’ voyait son centre-tir mourir dans le petit filet opposé… 1 à 0.

Le plaisir de ce premier but sera quelque peu gâché quelques minutes plus tard par la blessure de Tun, parti en ambulance. Se plaignant du tibia, le turc s’en sort avec une belle entorse.

La sortie de Tun mettera en évidence le coaching de Stephane qui décida de faire rentrer Rubinho en pointe.

Moins de 4 minutes plus tard, sur un dégagement de TicTac prolongé par le Lion de la Terranga, Rubinho se présentait seul face au gardien et concluait. 2 à 0. emoticone

Le CSI continuait de bien jouer et pouvait tripler la mise à la 65ème minute par l’inévitable Balotell’. Sur une longue transversale de Luis, un une-deux Balotell’- La Gazelle, permettait au premier nommé de conclure d’une frappe placée des 16 mètres. 3 à 0, sauf rebondissement improbable, les locaux filaient vers une victoire méritée. emoticone

A la 72ème, une touche de Germain, déviée par la Gazelle, permettait à La Roche de centrer, mais personne ne pouvait reprendre.

Cinq minutes plus tard, La Roche trouvait la transversale sur un corner. emoticone

A huit minutes de la fin, une magnifique transversale de Zalex trouvait La Roche qui pouvait, d’une volée splendide, tromper une quatrième fois le portier des visiteurs.  Cool emoticone

Quatre minutes plus tard, c’est Rubinho qui pouvait conclure un centre tendu de la Gazelle ensuite d’une ouverture en profondeur de Germain. Encore un but magnifique pour le 5 à 0. emoticone

Le match se concluera après que Nuno eut échoué seul face au gardien sur un long dégagement de TicTac.

Le CSI est donc parti du bon pied dans ce second tour.

Malgré le fait de rester à trois longueurs de Sporting (vainqueur facile de Saint-Paul), la victoire du CSI lui permet de prendre un peu de distance sur ses poursuivants qui ont laissés des plumes dans cette journée de reprise. emoticone

Il faudra absolument éviter de s’enflammer et confirmer ce bon départ samedi prochain  (18.30) à Cohéran. emoticone

Le CSI a en tous les cas prouvé que malgré les absences et les désistements, il avait les ressources nécessaires pour confirmer ses ambitions et continuer sur la voie tracée lors du premier tour.

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 39 spectateurs

CS Interstar 1 – US Colorado 1 – 5:0 (0:0)

Buts pour le CSI : Armando, Ruben, Armando, De Rocha, Ruben

Homme du match pour la rédaction : TicTac, Cano, Armando

Mentions spéciales : Marc Orlandini, Jean-Louis, Luis, Nuno, Zalex, l’équipe

Top du jour : le but de Da Rocha, l’entame de la deuxième mi-temps

Flop du jour : la blessure de Tun




le CSI s’incline pour terminer

1032010

Dans son dernier match de préparation, le CSI s’incline à Aïre 3 buts à 2.

Privé de nombreux joueurs et pas aidé par l’arbitre emoticone, le CSI a pourtant mené deux fois au score, par Stéphane au terme d’un superbe rush peu avant la mi-temps puis par Chérif, un petit nouveau, d’une Madjer en seconde période.

Mais un superbe coup franc des locaux et un contre rondement mené auront eu raison des efforts d’un CSI qui se sera procuré les meilleures occasions (faisant parfois le mauvais choix en phase terminale) et aura trouvé à plusieurs reprises les montants adverses emoticone.

Rendez-vous la semaine prochaine pour entrer dans le vif du sujet, avec, nous l’espérons, un contingent plus complet.

Bonne semaine à tous.







4L TROPHY 2009 - Tech de Co... |
Association des Résidents d... |
Les illusions de la Lionge |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Projet Trinational de forma...
| quad aventure en pays de Bray
| Les J-vrai