• Accueil
  • > Archives pour octobre 2009

votre joueur du mois de septembre : Luis!

26102009

Vous avez été nombreux à participer à notre sondage et avez élu Luis “Le Caméléon” comme joueur du mois de septembre.

Ce n’est que justice pour celui qui a couru près de 50km en 4 matches Surprise .

Toutes nos félicitations donc à Luis, que nous interviewrons prochainement pour vous.

On relevera la belle prestation de Da Rocha (2ème avec 22% des votes emoticone ), qui se profile comme un candidat sérieux au titre de joueur du mois d’octobre.

Jean-Louis (3ème) et le Bellâtre (4ème) complètent le panel des élus.

Elisez le joueur du mois de Septembre !

  • Luis (48%, 13 Votes)
  • Da Rocha (22%, 6 Votes)
  • Jean-Louis (19%, 5 Votes)
  • David (11%, 3 Votes)
  • Josh (0%, 0 Votes)
  • Todic (0%, 0 Votes)
  • Marc O. (0%, 0 Votes)

Nombre de votants: 27

Chargement ... Chargement ...

Le prochain match étant en novembre, on vous propose d’ores et déjà d’élire le joueur du mois d’octobre emoticone. A vos souris !




un moral GROS comme ça

26102009

 

Par cette belle jourmée d’automne, le CSI recevait Vernier 2 pour un match au sommet qui a tenu toutes ses promesses.

Toujours privé de Todic et nouvellement de Cissé (blessé), Ruben en vacances et Josh pour raison familiale, Stephane peut toujours compter sur un groupe soudé, talentueux et dynamique, qui, quand il est prêt à se battre comme hier, peut renverser des montagnes !

Comptant sur le retour de Ballack, le CSI a encore pu renforcer son secteur défensif. On notera que, contrairement à l’an passé contre le même adversaire, Ballack est à créditer d’un bon match, s’abstenant cette fois-ci de marquer contre son camp… Scelle

Stephane a légérement réorganisé son équipe, décalant le Bellâtre (excellent par ailleurs) sur le côté droit de la défense pour d’appuyer sur l’expérience (et la vivacité emoticone) de La Plaque Tournante et le retour de Ballack et ainsi compenser l’indisponibilité partielle de Cano, pas à 100%.

Le match est parti sur des bases intéressantes, les deux équipes faisant preuve d’une volonté de poser le ballon et de presser le porteur du ballon. Le FC Vernier n’hésitait pas non plus à multiplier les petites fautes devant les yeux d’un bon arbitre, parfois un peu complaisant.

Quelque peu supérieur, le CSI se procura les meilleures occasions, notamment par le biais d’un excellent Da Rocha et d’un Balotell’ en très grande forme.

Articulé autour d’un solide milieu de terrain avec le travail incessant du Lion de la Terranga et du Caméléon, le CSI récupérait un nombre incalculable de ballon. Sur un centre de La Roche, Pipo pouvait propulser au bon endroit un ballon prolongé par Balotell’. 22ème minute, le CSI menait 1 à 0.

Le CSI continuait de pousser comme il fallait et se crééait quelques belles opportunités, Vernier s’essayant pour sa part au tir lointain, parfois d’une puissance impressionnante…

Devant un TicTac impeccable une nouvelle fois, le CSI a connu un passage difficile durant une quinzaine de minutes… perdant systématiquement les ballons sur le gros pressing adverse et n’arrivant plus à garder le cuir au sol.

Passer cet orage, le CSI retrouvait des couleurs en fin de première mi-temps et pouvait aller récupérer avec un avantage d’un but.

D’entrée en seconde période, le CSI n’avait pas le temps de se remettre dans le rythme que les visiteurs avaient égaliser… En effet, 35 secondes auront suffit aux visiteurs pour obtenir l’égalisation ensuite d’un coup franc plongeant à mi-terrain et d’un marquage plus qu’approximatif de la défense locale, le ballon passant par dessus la tête de Jean-Louis pour être repris à bout portant par un attaquant bien seul pour conclure…

Revigoré par cette rapide égalisation, le FC Vernier prenait le jeu à son compte et moins de cinq minutes plus tard, pouvait lancer la « fusée » sur le côté gauche, qui laissait sur place le Bellâtre (encore ?!Langue), le Caméléon et Ballack pour conclure d’une frappe puissante dans un angle fermé (51ème).

A cet instant de la partie, on craignait le pire pour les locaux… Le moral des visiteurs, par ailleurs très bons, étant en large hausse et le scénario plutôt défavorable.

Stephane eu alors la très bonne inspiration de faire rentrer le Doc, de décaler la Gazelle sur le côté gauche et de descendre Zalex d’un cran.

L’effet fut quasi immédiat. La Gazelle retrouvait toutes ses jambes et l’espace de prairie dont il a besoin, le Doc pouvait reposer le jeu de son équipe et Zalex se montrait intraitable au duel.

Vernier se montrait une dernière fois réellement dangereux sur une nouvelle accélération côté gauche ponctuée par une frappe puissante au premier poteau, mais TicTac mettait son veto d’une main ferme. Cet arrêt fabuleux emoticone marquait le tournant du match (53ème).

Sur une grosse débauche d’énérgie le CSI redressait la barre, contrôlait à nouveau le jeu et obtenait, par l’intermédiaire de Pipo, un bon coup franc à 22 mètres de la cage adverse. La Roche se chargeait de le botter fort en direction du but. Bien parti, la déviation du ballon par le mur acheva les espoirs du portier de s’opposer à la nouvelle réussite du petit portugais (58ème).

Fort de cette égalisation, de la fraîcheur des nouveaux entrés et de l’expérience acquise depuis 1 saison et demie, le CSI appuyait encore sur l’accélérateur. L’entrée de Tun qui relayait Pipo mettait encore un peu de poids sur le défense Embarasse et le CSI prenait le dessus physiquement.

Parfois un peu précipité, le Doc confondant parfois vitesse et précipitation en perdant bêtement des ballons sur des coups francs joués trop vite, le CSI s’emparait gentillement mais surement du match.

Après deux belles opportunités à la 65ème par la Gazelle et La Roche, le CSI allait trouvé une nouvelle fois l’ouverture dans une défense qui n’avait encaissé que quatres buts jusqu’alors.

Sur un coup franc à mi-terrain rapidement, mais fermement et intelligement joué par le Doc emoticone, qui décala bien le Bellâtre, ce dernier pu adresser une belle balle plongeante en direction de Tun qui pouvait, d’une subtile déviation de la tête, scorer pour la deuxième fois de la saison (en autant de rencontre aux avants postes) (70ème).

Le CSI prenait la main et n’allait plus rien lâché emoticone.

Maître du jeu à mi-terrain, gagnant les duels en phases défensives, les locaux pouvait encore compter sur le jus des remplaçants pour accélérer le jeu emoticone.

Sur une course folle de la Gazelle, le ballon était récupéré à la limite de la ligne de fond. Le centre en retrait trouvait Balotell’ qui protégait bien son ballon et le transmettait à La Roche, qui pouvait conclure d’une balle placée au ras du poteau hors de portée du grand gardien des visiteurs. 4 à 2, le CSI se mettait un peu plus à l’abri… (77ème)

Le CSI continuait d’avoir la mainmise sur le ballon. Les premiers sur tout les ballons défensifs, le CSI faisait valoir son expérience et sa préparation physique pour se mettre à l’abri des tentatives adverses.

Sur une des très nombreuses anticipations-interceptions du Bellâtre, celui-ci pouvait transmettre le ballon à Tun qui trouvait à son tour Balotell’ qui filait sur son flanc droit et crucifiait le portier adverse pour signer sa troisième réussite en deux matches. 5 à 2, le CSI pouvait controller tranquillement les dix dernières minutes de la rencontre autour de la Plaque Tournante et même se procurer encore quelques belles opportunités avec parfois un mauvais choix à la conclusion, notamment sur une action où La Roche était seul en retrait.

Au coup de sifflet final, le CSI pouvait exulter. Pour la première fois depuis les trois dernières saisons, le CSI empochait la totalité de l’enjeu contre l’équipe de Vernier (3 défaites, 1 nul). Encore une fois, on y verra un signe encourageant Clin doeil.

Du côté des points positifs emoticone, on relevera le travail de toute l’équipe, notamment la réaction après le 1 à 2 concédé rapidement en début de seconde période.

On relevera encore la qualité de jeu en fin de rencontre et notamment l’entrée des remplaçants qui ont fait la différence.

Du côté des points négatifs emoticone, on relevera cette passivité au marquage sur le premier but et cette déconcentration en début de deuxième mi-temps qui aurait pu coûter fort cher…

Enfin, dans les autres rencontres, Sporting a battu Azzurri (3 à 0), US Lecce a battu Champel (1 à 2), alors que Saint-Paul a dû se contenter du match nul contre Rhexia (5 à 5). Le CSI gagne ainsi deux places au classement et reste à un point de la tête.

Le déplacement de la semaine prochaine verra à nouveau un match au sommet puisque nos joueurs se rendent à Vessy pour y affronter US Lecce (2ème). Un nouveau gros match en perspective.

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 159 spectateurs

CS Interstar 1 – FC Vernier 2 – 5:2 (1:0)

Buts pour le CSI : Pipo, Da Rocha, Tuncay, Da Rocha, Armando

Homme du match pour la rédaction : Da Rocha

Entrées du match : Marc Orlandini, Nuno

Mentions spéciales : Armando, Jean-Louis, David, Tun, Pipo, Luis, Patrick

Top du jour : l’arrêt décisif de TicTac

Flop du jour : le marquage sur le 1 à 1




le CSI revient enfin avec 3 points d’Azzurri ! Un signe ?

19102009

Le CSI avait tout à craindre du déplacement des Libellules, tant celui-ci ne lui avait pas réussi ces dernières années…

Après avoir perdu la promotion l’an passé dans cette double confrontation directe, le CSI a peut-être démontré cette fois-ci un signe fort dans le sens inverse.

Ainsi, dès l’entame du match le CSI a marqué son territoire.

A peine 45 secondes s’étaient écoulées que sur la première occasion du match, Balotell’, anciennement le Buffle, plaçait une demi-volée imparable ras de terre au second poteau, sur un magnifique centre pied gauche de La Roche, bien lancé en profondeur par le Chinois. 0 à 1. Le match ne pouvait mieux commencer.

Motivé, déterminé et concentré, le CSI continuait de faire le jeu, de pousser tant et plus et de faire tourner le ballon.

A la 9ème minute, Da Rocha pouvait reprendre un centre en retrait à hauteur des 9m50, mais tirait sur le gardien.

A la 18ème, le même Da Rocha manquait de peu de doubler la mise.

A la 19ème, c’est Azzurri qui bénéficiait d’un bon coup franc, mais TicTac veillait.

Sur un énième débordement, Rubinho se retrouvait en bonne posture à la 28ème, mais n’osait pas affronter le défenseur dans les 16 mètres et finissait par perdre le ballon. Dans la même minute, c’est La Roche qui avait encore une belle occasion, mais préferait tenter sa chance de loin, plutôt que d’affronter ses adversaires balle au pied.

Azzurri se procurait une seconde belle possibilité sur balle arrêtée, mais là encore l’excellent TicTac mettait son veto.

Poussant tant et plus, s’appuyant sur une défense de fer et un gardien rassurant et autoritaire, le CSI n’arrivait toutefois pas à creuser l’écart et rejoignait l’heure du thé avec une seule unité d’avance…

Bien reparti en seconde période, le CSI essayait tant et plus de marquer ce but de la sécurité. Sur un débordement du Tank, pardon, de Cissé…, un joueur adverse faillit y laisser la vie emoticoneen mettant la balle en touche. Cela aménera six bonnes minutes de temps additionnel et une bonne dose de tension supplémentaire.

A la 60ème, nous avons bien cru revivre le cauchemar perpétuel des Libellules, lorsque TicTac, d’un « J’aiiiiiiiiiii » assuré, dissuada Cano de jouer le ballon au duel… permettant au joueur local de mettre le cuir au bon endroit… 1 à 1.

Dans la minute qui suivi, vexé, le CSI écarta bien le jeu et jouait rapidement vers l’avant… cette fois, c’est de la tête que Balotell’ pouvait doubler son compteur personnel sur un bon coup franc de La Roche. Le Lama (rapport à son cracha sur Pipo) capitulait pour la seconde fois.

Le CSI s’est certainement largement simplifié la vie à cet instant du match…

Réduit à 10 après l’expulsion d’un de leurs joueurs, les locaux (toujours aussi sympathiques…), étouffés à mi-terrain par l’abbatage de Luis, n’avaient pratiquement plus de réelle occasion jusqu’à la fin du match, alors que le CSI multipliait les possibilité en contre-attaque.

Sur l’une d’elle, à la 83ème, après un bon travail préparatoire de Da Rocha, le Doc se faisait l’auteur d’une passe chirurgicale en profondeur pour Tun qui allumait la lampe pour la troisième fois, d’une « bombe ».

Malgré quelques belles occasions supplémentaires, dont quelques mauvaises dernières passes en direction de La Roche, le score ne bougera pas.

On notera encore, la merveilleuse feinte de Pedro, qui coucha le gardien avant d’hésiter et … de se faire piquer le ballon et les 22,01256 km parcourus par Luis.

Bravo à toute l’équipe ! Le chemin sera encore long et difficile, mais la possibilité existe, plus que jamais il faut y croire et se battre pour !

Prochaine étape, Vernier 2 qui vient de battre difficilement Champel 2 1 à 0.

Au classement, le CSI reste à un point des quatres (?!) leaders… L’avantage de cette configuration, c’est que chacun perdra des points dans cette lutte à cinq (et même six avec Champel)…

La semaine prochaine, Lecce jouera à Champel, Saint-Paul à Rhexia, Sporting contre Azzurri et donc Vernier à Varembé.

Résultat

Centre Sportif du Bois des Frères – Libellules, 38 spectateurs (dont staff de Sporting)

USI Azzurri 1 – CS Interstar 1 – 1:3 (0:1)

Buts pour le CSI : Armando, Armando, Tuncay

Homme du match pour la rédaction : Luis, Armando (pas réussi à les départager)

Mentions spéciales : Da Rocha, David, Cano, Cissé

Top du jour : le doublé de Balotell’ ou le doublé de Cissé Embarasse, le comportement de l’équipe.

Flop du jour : le raté de Pedro




un entraineur (sur-) qualifié

16102009

Stephane Rychen, notre entraîneur de la première équipe, a réussi son diplôme A (Licence A UEFA) qui lui permet d’entraîner jusqu’en 1ère ligue et en M-21.

Toutes nos félicitations !

Cela fait certainement du CSI l’équipe la plus côtée et encadrée de 4ème ligue !

A confirmer sur le terrain dimanche !




le CSI crucifié sur balles arrêtées

13102009

En retrouvant leur bourreau de la coupe, nos joueurs savaient que le tâche s’annonçait difficile.

Dépassé en vitesse lors du premier acte, le CSI a procédé à quelques ajustements.

Hélas, cela n’aura pas suffit.

Après 1 minute 40 déjà, le CSI concédait un peu bêtement en corner. Le capitaine portugais se chargeait de le botter… directement dans la lucarne de Gnoule au second poteau ! 0 à 1, le match ne pouvait pas plus mal débuter.

Dans les minutes qui suivirent, les locaux prirent la mesure des visiteurs, incapables de trouver des espaces de jeu. Toutefois, un peu excessif dans l’engagement, et parfois un peu naif, le CSI allait donner quelques occasions sur coups de pieds arrêtés dans les 35 derniers mètres. A l’une de ces occasions, le Lion de la Terranga se faisant notamment avertir.

Pour le CSI, le progression du ballon était encourageante, mais il manquait un peu de poids à la pointe de l’attaque, malgré la présence de Pipo… Ce fut notamment le cas sur un débordement du Chinois, bien lancé par La Roche, sur le côté droit. Son centre tendu atterrissait sur la tête d’un défenseur portugais bien heureux de voir ce ballon échoué dans les bras de son gardien…

Alors que le match était assez partagé et que le coach local était suppléé par le Prez’, l’arbitre (portugais) allait se mêler à la fête en sifflant un pénalty bien généreux pour les visiteurs… même si Luis se montrait un peu naïf en la circonstance en effleurant l’attaquant portugais dans les derniers mètres. 0 à 2, la tâche se compliquait pour les locaux peu avant l’heure du thé.

Revenu sur le terrain avec les meilleures intentions, le CSI procédait à plusieurs changements pour tenter de forcer la décision.

A la 63ème minute, un bon centre de Pipo trouvait La Roche qui pouvait conclure. 1 à 2, l’espoir était de retour.

Articulé autour d’un Bellâtre impérial en défense centrale, le CSI contrôlait la situation, mais avais de la peine à trouver la passe qui tue à mi-terrain. Les entrée successives ne changeront pas la donne, le CSI poussant, parfois de manière un peu désordonnée et précipitée, mais ne trouvait pas l’ouverture, malgré quelques bonnes occasions.

Ainsi, malgré le fait de n’avoir pas concéder de but dans le jeu, le CSI se retire battu une seconde fois par cette équipe du Sporting, qui confirme son avance au classement et se retrouve seul en tête.

Virtuellement avec un seul point d’avance sur le CSI, ce dernier a toujours son destin entre ses mains, mais sans faux pas de l’adversaire, il conviendra de remporter le match retour.

D’ici là, le CSI devra se remettre sur les bons rails, à commencer par le week-end prochain contre une équipe d’Azzurri qui lui convient généralement pas du tout.

Au rayon des bonnes nouvelles, outre les résultats mitigés des autres équipes de tête dans les autres rencontres du week-end, Ballack nous a confirmé revenir au CSI. Il devrait être qualifié et apte d’ici deux à trois semaines. Voilà qui amènera encore un atout supplémentaire à Stéphane.

Peut-etre de quoi faire pencher la balance du bon côté quant aux moyens qu’à la CSI de viser la promotion :

Est-ce que le CSI a les moyens de viser la promotion ?

  • Oui, en étant solidaire sur le terrain (58%, 11 Votes)
  • Non (42%, 8 Votes)
  • Oui, les doigts dans le nez (0%, 0 Votes)

Nombre de votants: 19

Chargement ... Chargement ...

Résultat

Centre Sportif de Varembé, 89 spectateurs

CS Interstar 1 – Sporting Futebol Clube 1 – 1:2 (0:2)

Buts pour le CSI : Da Rocha

Homme du match pour la rédaction : Le Bellatre

Mentions spéciales : Pipo, Luis, Da Rocha, Jean-Louis

Top du jour : la solidité de l’axe défensif

Flop du jour : /







4L TROPHY 2009 - Tech de Co... |
Association des Résidents d... |
Les illusions de la Lionge |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Projet Trinational de forma...
| quad aventure en pays de Bray
| Les J-vrai