une nouvelle victoire d’équipe

18052009

Encore ! Tel est le mot à l’ordre du jour.

Encore un nombre incalculable d’absents, mais une équipe toujours aussi confiante en ses moyens.

Encore deux  joueurs partis à l’hôpital en cours de match (Patrick pour le genou, Pipo pour les côtes) et qui garnireront une infirmerie déjà bien remplie.

Encore un match difficile où le CSI a été pour la plupart du temps dominés, mais qui a gardé le contrôle de la rencontre.

Encore un gros match de TicTac dans la cage.

Encore une grosse solidarité de l’équipe qui ne lâche plus rien.

Encore une victoire pour le CSI, en équipe, à la solidarité, au moral et au talent.

Enfin c’est peut-être Encore possible de jouer les barrages en étant troisième, en raison de la probable relégation de Vernier 1 … donc Encore !

Dans ce match, le CSI a vite été mis en difficulté par des attaquants rapides, bien servis par un milieu de terrain efficace. D’entrée, les locaux se sont crées quelques belles occasions.

Le CSI, à ce moment incapable de poser le ballon, se contentait de répondre par contres, tout en se créant les meilleures chances de buts, par Armando (2x), Patrick, Da Rocha et Pipo.

Hormis une intervention douteuse dans les 16m, qui aurait pu réellement donner une chance de but aux locaux, le CSI maitrisait bien la situation et TicTac faisait le nécessaire pour signer un nouveau blanchissage.

L’arrivée de la mi-temps, sous cette grosse chaleur, fit beaucoup de bien au CSI. Au fur et à mesure du match, le calme des visiteurs, sa manière de gérer le match, a fait la différence, face à une équipe d’US Carouge qui commençait à pêter les plombs… pour finir le match à 9, après une agression caractérisée  (un Attentat)  sur notre vedette Snoussi (qui par ailleurs recevra un oscar + un césar pour son cri et son roulé-boulé) et un second carton jaune pour avoir traité l’arbitre de @#* »%¬& »*`+.

A 11 contre 11, une splendide, extraordinaire frappe en pivot de Da Rocha dans la lucarne opposée avait débloqué le compteur pour les visiteurs (63ème).

A 11 contre 10, le même Da Rocha, bien servi par Stephane, pouvait affronter seul le portier adverse et s’y casser les dents.

Dans la foulée, c’est Stephane, qui au terme d’une chevauchée au sprint de 50 mètres, pouvait se présenter seul face au portier qui gagnait encore le duel (79ème).

Dans le camp opposé, on s’essayait surtout au tir lointain et hormis une intervention hasardeuse de Ballack, qui avait peut-être le poids d’un pénalty, TicTac et sa défense s’apparentait à un mur infranchissable.

A 11 contre 9, le CSI trouvait encore plus d’espace. Sur l’un d’eux, Stephane pouvait servir Katle qui, cette fois, battait imparablement le gardien et sécurisait le succès des joueurs de Varembé. 0 à 2, 93ème minutes.

Une fois encore, le travail d’équipe est récompensé. Bravo à tous pour cette victoire dédiée à Patrick, dont on espère les nouvelles rassurantes.

Rendez-vous dimanche prochain à Varembé pour le match contre Lusitano (16h).

 

Résultat

Stade de la Fontenette (Carouge), 50 spectateurs env.

US Carouge FC 1 – CS Interstar 1 – 0:2 (0:0)

Buts pour le CSI : Da Rocha, Katle

Hommes du match pour la rédaction : L’équipe, Tictac, Da Rocha, Ballack, Armando

Oscar et César pour la meilleue interprétation : Snoussi




retrouvez l’interview de Patrick D., votre joueur du mois d’avril

13052009

Pour faire suite à son titre, Patrick a bien voulu répondre à nos questions :

Question: Bonjour Patrick, peux-tu te présenter brièvement ?
Réponse : J’ai 22 ans je suis d’origine portugaise (pour le FCP), je suis peintre en batîment. J’ai commencé le foot à l’âge 5 ans. Mon premier club a été Regina, jusqu’à mes 21 ans où j’ai fini en 2ème ligue. Ensuite je suis venu à Interstar, où je m’y plaît bien.

Arrivé cette année dans le groupe, comment peux-tu présenter ton rôle dans l’équipe ? Comment vois-tu l’esprit de ce groupe ?
R: Pour moi je n’ai aucun rôle spécial dans l’équipe, à part le poste que Stéphane m’attribue à chaque match. Je vois un très bon esprit de groupe avec une bonne mentalité de jeu, mais aussi un manque de rage.

Q: Après un excellent premier tour, l’équipe a « calé » dans les matches importants du deuxième tour. Comment analyses-tu cette (contre-) performance ? Qu’est-ce qui manque encore à cette équipe ? Comment vois-tu la fin de saison ?
R: Après avoir gagné le 1er match du deuxième tour, je pense qu’on a vu trop loin. On s’est relaché. On a eu un manque d’envie de se battre, et on a pas su faire la différence dans le jeu. Comme je l’ai dit il nous manque de la rage, et de la solidarité. [Rem: cela va mieux depuis deux matches]
Je nous vois en troisième position à la fin de cette saison, parce que je ne descend pas plus bas, mais au contraire!

Q: Comment vois-tu la saison prochaine ?
R: Je me vois toujours dans la même équipe avec le même envie de monter en troisième ligue.

Q: Sur un plan personnel, tu fais une bonne saison. Qu’est-ce qui te manque encore pour contribuer à forcer la décision dans les matches serrés ?
R: Il me manque plus de confiance en moi, et de passer le ballon en retrait comme le dit souvent mon coéquipier Josh. Je dois aussi faire travailler beaucoup plus mon pied gauche.

Q: Si tu étais un animal, lequel serais-tu ?
R: Aucun, mais par contre j’aimerai bien être Speedy Gonzales juste pour sa vitesse.

Q: Quel est ton plat préféré ?
R: Adobo, c’est un plat philippin.

Q: Quel est ton film préféré ?
R: Je n’ai pas de film préféré, mais j’aime tous les films qui concerne la Mafia.

Q: Quelle qualité admires-tu le plus ?
R: La franchise, le respect et la solidarité.

Q: Quel défaut détestes-tu le plus ?
R: L’égoïsme, les gens toujours négatifs, les radins.

Q: Quel est ton meilleur souvenir footballistique ?
R:  C’est quand Porto a gagné la coupe UEFA et la Ligue des Champions et une clin d’oeil au but que j’ai marqué contre Saint-Jean.

Q: Quel est ton pire souvenir footballistique ?
R:  Quand le portugal a perdu l’Euro 2004 et quand ils ont fait 0-0 contre l’Albanie. C’est honteux, on ne passe même pas les qualifications pour la Coupe du Monde.

Q: Pour finir, un message pour l’équipe ?
R: Courage et merci à tous pour cette saison, j’espère que l’année prochaine on sera toujours la même équipe et on doit croire à cette montée en troisième ligue!

Merci Patrick pour ces quelques mots et bonne continuation pour la suite !




félicitations à Patrick D., votre joueur du mois d’Avril

11052009

Avec 44% des voix, Patrick Defesa (l’homme aux 10 poumons) est élu joueur du mois d’Avril.

Il devance TicTac (Patrick Pereira), le « portier volant », et Jean-Louis, le « Lion de la Terranga ».

Retrouvez très prochainement, l’interview de Patrick.




le CSI aligne une seconde victoire consécutive. Mérité !

11052009

Avec la récéption d’Avanchet-Sport, qui joue son maintien dans la catégorie, le CSI ne savait pas vraiment à quoi s’attendre.

En effet, alternant le très bon et le très mauvais, suivant que cette équipe se renforce ou pas avec ses A-inters, c’est une inconstance permanente que présente les joueurs du « quartier glauque ».

Auteur d’une victoire 0-3 sans jouer au match aller, le CSI n’avait pas même de repères.

Privé de plusieurs éléments: Mohand, Miguel, Daniel S., Angelo, Fabio, Katle (blessés), Dani B. (malade), Pipo (absent), Snoussi (marathon), Alex L., Helder (?), Sacha (suspendu), Stephane a dû composer.

C’est toutefois le couteau entre les dents et fort de la confiance accumulée la semaine passée que le CSI a débuté la rencontre. A 1oo à l’heure.

Enchaînant les passes, puis les actions devant le buts des visiteurs, le CSI trouvait une première fois l’ouverture sur un corner de Da Rocha reprit par Josh. On jouait alors seulement la 3ème minutes et le CSI menait 1 à 0.

Fort de cette avance, les locaux continuait de développer un jeu plaisant, fait de touche rapide et de circulation au sol. Gagnant la grande majorité des duels, nos joueurs se procuraient encore de nombreuses actions, mais ne parvenait pas à concrétiser. Le jeune Osvaldo prenait notamment sa chance de 25 mètres.

Les visiteurs alertèrent par deux fois le portier TicTac qui, une nouvelle fois, se montrit impeccable, tant sur un coup franc bien tiré que sur une frappe détournée d’une parade extraordinaire !

Décidément, il semble que Stephane ait trouvé une excellente solution à ce poste, ledit TicTac apportant nettement plus qu’à la pointe de l’attaque.

Arrivé à la mi-temps sur ce faible avantage, le CSI continuait de pousser en seconde période, mais tant Da Rocha, que Patrick ou Armando ne parvenait pas à conclure.

Sans réellement se retrouver en danger, solidaire comme la semaine passé, le CSI restait toutefois à portée de son adversaire.

C’est des pieds d’Armando qu’allait venir le déclic. Bousculé dans la surface de réparation, il obtenait un pénalty transformé par Ballack, sans hésitation. 2 à 0, on jouait alors la 88ème minutes.

Le CSI, désormais quasiment à l’abri d’un retour adverse, pouvait continuer à poser son jeu et à passer par les côtés. Sur un débordement, Patrick (l’homme aux 10 poumons) se faisait sécher (encore… Da Rocha doit aussi avoir quelques douleurs aujourd’hui…) et Avanchet allait devoir terminer à 10…

Peu après, un essai infructueux d’Armando était repoussé sur Bory qui pouvait conclure (93ème). Le jeune joueur, qui s’était déjà signalé en plusieurs occasions, aura ainsi eu le bonheur de marquer pour son premier match officiel avec la première équipe.

A ce propos, nous relèverons, outre le match titanesque du Lion de la Terranga, de Ballack, d’Armando et de Patrick, l’excellente performance d’ensemble de l’équipe et des trois juniors venus la renforcer.

La belle solidarité observée le week-end passé est toujours présente et, dans ces conditions, il apparaît ne rien pouvoir arriver à cette équipe.

Félicitations à tous, nous avons passé une excellente après-midi ensoleillée.

Nous profitions également pour souligner le mérite de Luis qui a porté Snoussi le matin au Marathon, puis a joué 20 minutes l’après-midi. Enfin, nous noterons le retour de Cissé « Hé » sur le côté gauche.

Enfin, nous souhaitons un joyeux anniversaire à Stephane, qui a certainement beaucoup apprécié la prestation des siens.

Rendez-vous la semaine prochaine (samedi soir) pour un match important dans l’optique de la troisième place contre US Carouge.

Résultat

Stade de Varembe, Terrain A, 90 spectateurs env.

CS Interstar 1 – Avanchet-Sport FC 1 – 3:0 (1:0)

Buts pour le CSI : Josh, Ballack (p), Bory 

Hommes du match pour la rédaction : Jean-Louis, Ballack, Armando, Patrick, Da Rocha, L’équipe




une victoire d’hommes

4052009

Le CSI se présentait hier à Vessy privé de nombreux joueurs.

En nombre réduit, Dani Bruno, présent mais malade, Stephane avait d’ailleurs enfilé le maillot et a pu compter sur le renfort de l’énorme marathonien Snoussi.

Dans le premier quart d’heure, le CSI semblait à la fois bien en place, mais incapable de faire un pressing efficace. Incapable également de conserver le ballon et de jouer au sol, le CSI était plutôt malmené, même s’il remportait de nombreux duels défensifs.

Si la défense s’en sortait plutôt bien, le CSI connu tout de même deux alertes lorsque les locaux se créèrent coup sur coup deux actions de but (12 et 13ème minutes), la seconde heurtant la transversale de l’excellent gardien TicTac.

Ce dernier a d’ailleurs multiplié les parades pour conserver sa cage inviolée.

Lorsqu’à la 25ème minutes, Dani S., la cheville enflée, cédait sa place à Snoussi, l’on ne donnait pas forcément cher de la peau du visiteur, largement dominé et dont les possibilités de changements étaient pratiquement épuisées.

Bien au contraire, le CSI passa fort bien l’orage et Snoussi se mis vite dans le rythme. Au fur à mesure du match, le CSI se libéra quelque peu de l’emprise des locaux. Il cessa de jouer des ballons aériens que le défense de Rhexia pouvait facilement controller face à Josh et Da Rocha (!?) et pu se créer enfin quelques occasions, par Pat, Josh, Da Rocha ou encore Armando, qui fit oublié sa blessure au genou.

Arrivé à la mi-temps sur un score nul et vierge, le CSI pouvait amorcer quelques réglages.

L’effet se fit sentir d’entrée de jeu en seconde période. Placé plus près des adversaires et cherchant à jouer au sol, le CSI prenait peu à peu l’ascendant sur le match. Lors d’une percée à la 51ème, Pat était bousculé dans les 16 mètres adverse et obtenait un pénalty que Ballack transformait sans hésitation. 0 à 1. Le CSI prenait un avantage intéressant à ce moment de la partie.

Fort de cette avance, le CSI continuait de jouer au sol et de dominer l’adversaire, se créant quelques occasions par Da Rocha ou encore Sacha.

Sur cette dernière action, Sacha se téléscopait avec le gardien (qui n’a rien fait pour éviter cela…) et prenait un carton jaune (sévère). Ne maitrisant pas ses nerfs, le jeune joueur de Stephane se faisait expulser dans la foulée pour un second carton jaune (contestation). Le CSI évoluerait à 10 les 33 dernières minutes et les arrêts de jeu (4 minutes).

Josh vint prendre la place de Sacha sur le côté gauche, laissant La Roche seul en pointe. Le CSI était prêt à défendre bec et ongles son maigre avantage.

Sous la pression adverse, mais sous une direction magistrale de Jean-Louis, soutenu par Ballack et Luis, le CSI allait plié sans jamais rompre.

Fort de cet état d’esprit de combattant, le CSI allait subir la tempête la tête haute.

La chance s’en méla également, lorsqu’un pénalty sévère sifflé contre les visiteurs s’en alla frapper les deux poteaux avant de mourir dans les bras de TicTac !

Ce coup du sort renforca encore l’esprit de corps des visiteurs, prêts à se sacrifier sur tous les ballons. Snoussi se montra héroïque sur certaines actions, tout comme Cano (quel match) et biensûr le reste de l’équipe, Jean-Louis et Ballack en tête.

Les ballons fusaient le long des montants de TicTac, ce dernier effectuant également plusieurs parades de grande classe.

Le CSI se procurait quelques actions de contre, les meilleures échouant à Luis (de la tête sur un coup franc de Jean-Louis), à Pat, à Da Rocha, puis à Stephane, entré pour les arrêts de jeu et qui resista à trois défenseurs, avant de voir le gardien s’interposer sur sa frappe du gauche, préférant le tir à la passe pour l’excellent Patrick.

L’histoire dira cependant que le CSI ne craquera pas.

Héroïque, les joueurs de Stephane eurent encore quelques sueurs froides, lorsque le ballon traversa les cinq mètres et sorti de quelques centimètres, le joueur de Rhexia se jetant au deuxième poteau étant aussi un peu « court ».

Fin du match et victoire du CSI qui permet d’effacer la frustration du week-end passé où nos joueurs avaient le rôle inverse.

Stephane se montrait très fier de son équipe à la fin du match, soulignant l’esprit de corps du groupe:

« On s’est présenté dans des conditions difficiles et nous avons répondu présent. Le match aurait pu tourner au cauchemard avec la blessure de Dani, l’expulsion de Sacha et ce pénalty généreux accordé à Rhexia. Au lieu de cela, la solidarité et le travail montré sur le terrain fait ressortir ce week-end comme un match référence. Il faut garder en tête cet état d’esprit. Si nous l’avions eu à tous les matches, nous aurions 15 points de plus. C’est ce qui nous fera avancer. Gardons le jusqu’à la fin et on aura peut-être encore une belle récompense. »

Rendez-vous est pris le week-end prochain contre Avanchet, 14h à Varembé.

 

Résultat

Centre Sportif de Vessy, 50 spectateurs env.

Rhexia-Vessy 1 – CS Interstar 1 – 0:1 (0:0)

Buts pour le CSI : Ballack (p)

Hommes du match pour la rédaction : Jean-Louis, Snoussi, Cano, Tictac, Patrick, Ballack, Luis S., Armando, Josh, Da Rocha, L’équipe




barcelone, votre favori

1052009

Barcelone est votre favori pour la victoire finale en Ligue des Champions.

Viennent ensuite Chelsea, Arsenal puis le tenant du titre Manchester.

L’affiche de la finale se décidera la semaine prochaine, Chelsea et Manchester étant en léger ballotage favorable, rien n’étant toutefois joué.

Il s’agit maintenant d’élire le joueur du mois d’Avril.







4L TROPHY 2009 - Tech de Co... |
Association des Résidents d... |
Les illusions de la Lionge |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Projet Trinational de forma...
| quad aventure en pays de Bray
| Les J-vrai