retrouvez l’interview de Luis, joueur du mois de mars

29042009

 

Luis, élu joueur du mois de mars, a bien voulu répondre à notre interview et nous l’en remercions.

Voici ses réponses:

Question: Bonjour Luis, peux-tu te présenter brièvement ?
Réponse : Luis Sanchez 24 ans encore quelques mois. Etudiant pour encore un moment à priori… Clin doeil

Avec d’autres cadres, tu fais figure « d’ancien » dans le groupe, comment peux-tu présenter ton rôle dans l’équipe ? Comment vois-tu l’esprit de ce groupe ?

R: Mon rôle… bonne question.

Je pense que je suis celui qui encourage toujours tout le monde. Se tait Je pars du principe que c’est lorsque tu te sens épaulé que tu es capable de donner le meilleur de tes capacités.

L’esprit du groupe a pas mal évolué cette saison. Je crois qu’il s’agit du meilleur progrès de l’équipe.

Effectivement, par rapport aux autres saison il y a un vrai esprit de groupe et d’équipe qui a permis de gagner de nombreux points. emoticone

Q: Après un excellent premier tour, l’équipe a « calé » dans les matches importants du deuxième tour. Comment analyses-tu cette (contre-) performance ? Qu’est-ce qui manque encore à cette équipe ? Comment vois-tu la suite de la saison ?

R: Comme il a souvent été dit, c’est dans la tête qu’il nous manque quelque chose. Très souvent nous disons vouloir gagner mais y a-t’il toujours cette volonté…

Je ne vais pas revenir sur le problème récurrent de la présence à l’entrainement, mais j’avoue que c’est peut être une des solutions au problème.

Il faut que nous travaillions tous ensemble, nous l’avons très bien fait dans certains matches qui se sont bien évidemment soldés par des victoires, donc cet état d’esprit est indispensable si nous voulons espérer quoique ce soit.

Q: Quelle évolution vois-tu par rapport aux saisons passées ? Comment vois-tu la saison prochaine ?

R: L’évolution est surtout en lien avec la cohésion du groupe. Nous sommes vraiment devenu une équipe je le repète.
Les nouveaux ont apporté un plus tant sur le terrain que dans les vestiaires. emoticone

La série de bon résultats a contribué également à la bonne ambiance et la saison prochaine devrait être encore meilleure si nous gardons tous le même état d’esprit, même lorsque nous rencontrons des moments d’adversité.


Q: Sur un plan personnel, tu fais une bonne saison. Qu’est-ce qui te manque encore pour contribuer à forcer la décision dans les matches serrés ?

R: Alors là, je crois que vous pourriez écrire un livre sur ce qui me manque…

Vitesse, précision des frappes et passes, jeu de tête, vision du jeu… Je vais peut-être m’arréter là autrement le coach va se demander pourquoi il me fait jouer. Rire

Q: Si tu étais un animal, lequel serais-tu ?

R: Un caméléon. Une bestiole discrète qui se fond dans la masse sans se faire remarquer. emoticone

Q: Quel est ton plat préféré ? R: Des lasagnes de potirons, avec des noix de saint jacques accompagnées de lamelle de truffe noir et une émulsion de truffe blanche… Tout simple quoi. Langue

Je déconne, mais j’avoue que j’aime manger donc ne citer qu’un plat est impossible.

Q: Quel est ton film préféré ?
R: A la recherche du bonheur avec Will Smith.

Q: Quelle qualité admires-tu le plus ?
R: L’humilité.

Q: Quel défaut détestes-tu le plus ?

R: L’hypocrisie et le dédain. Tant au niveau des paroles que des gestes.

Q: Quel est ton meilleur souvenir footballistique ?
R: Pour le moment c’est ma saison de junior A. Une année où on a bien profité, un bon groupe.

Mais bon les meilleurs moment vont encore venir…

Q: Quel est ton pire souvenir footballistique ?
R: Mes années de stoppeur (Un message pour le coach lol)  emoticone emoticone emoticone

Q: Pour finir, un message pour l’équipe ?

R: Ne baissons pas les bras!!!!!!!!! emoticone

Merci à Luis pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Retrouvez prochainement l’interview du Président.




le CSI s’incline injustement

27042009

Le match contre le FC Grand-Saconnex s’annonçait, comme toujours, difficile.

Largement renforcé par rapport au premier tour, les visiteurs se présentait à Varembé fort d’une série impressionnante de cinq victoires en autant de parties.

Le CSI restait lui sur une excellente performance dans le derby et une envie de poursuivre sur cette bonne lancée.

Le CSI prena immédiatement le match en main. Faisant tourner le ballon, gagnant tous les duels, les locaux prenaient les visiteurs à la gorge et se créeaient de multiples occasions, la plupart magnifiquement sorties par l’excellent gardien adverse, les autres échouant de peu.

Ainsi, Pipo, Da Rocha, Angelo ou encore Armando et Josh ont alertés le portier adverse dans la première demi-heure, malheureusement sans succès.

Les rares incursions adverses n’apportaient pas vraiment de danger devant la cage défendue par un très bon TicTac. Le CSI perdait Angelo sur une énième intervention fautive du n°10 adverse qui aurait pu lui valoir un second carton jaune.

Une mauvaise passe de Josh dans l’axe devait pourtant donné un contre fatal au visiteur. En effet, pénétrant dans les 16 mètres, le joueur du Grand-Saconnex profitait d’une glissade malhencontreuse de Jean-Louis pour abuser l’arbitre et obtenir un pénalty inexistant (39ème minutes). Transformé magistralement raz-de-terre, les visiteurs menaient un à zéro contre le cours du jeu.

Le CSI, groggi, tenta de réagir avant la mi-temps, mais ne pu se crééer de nouvelles opportunités dangereuses et se retrouva mené à l’heure du thé.

Revenu en seconde période avec l’intention de passer l’épaule, le CSI se créa une première occasion puis subit une série de cinq corners consécutifs qui le metta dans ses petits souliers.

Après avoir admirablement défendu la cage de Patrick, gagnant tous les duels de la tête, les bleus ont repris leur domination. Stephane procédant à plusieurs changements, notamment en faisant monter Jean-Louis d’un cran pour appuyer un peu plus le pressing à mi-terrain et alimenter les attaquants.

Quelques bons débordements-centres de Da Rocha, quelques belles frappes de Sacha, Pipo et Armando, une immense occasion pour Pipo détournée par le gardien et reprise instantanément par Katle du pied gauche. Rien n’y faisait, la cage des visiteurs était impénétrable.

Un contre adverse, avec une magnifique double sortie dans les pieds de TicTac, puis, dans le rush final, une action où Josh se présenta seul face au portier adverse et dévissa complètement son tir…

Enfin, le CSI se procura un dernier coup-franc de Ballack qui passe de peu à côté de la cage.

Défaite imméritée 0 à 1, pour un match combatif et largement dominé par le CSI.

Rendez-vous la semaine prochaine pour une déplacement à Vessy contre le Rhexia, avec, nous l’espérons, plus de réussite pour Stephane et ses joueurs.

 

Résultat

Stade de Varembe, Terrain A, 70 spectateurs env.

CS Interstar 1 – FC Grand-Saconnex 2 – 0:1 (0:1)

Hommes du match pour la rédaction : Patrick P., Jean-Louis, Luis S., Angelo, Armando, Ballack

 




félicitations à Luis, votre joueur du mois de mars

20042009

Toutes nos félicitations à Luis que vous avez élu joueur du mois de mars.

Luis a récolté plus de la moitié des votes (53%).

Il devance son compère du milieu de terrain Jean-Louis qui récolte 24% des voix, puis Ballack qui complète le podium.

On notera que pour la première fois, Snoussi ne récolte aucune voix…

Retrouvez prochainement l’interview de Luis, votre joueur du mois de mars, sur le blog.

Nous vous proposerons également une interview du Président.

Un nouveau sondage « foot » est en ligne.




le CSI retrouve le goût de la victoire

20042009

Après trois revers consécutifs, le CSI se devait de réagir.

Au travers d’un derby qui s’annonçait difficile, la mission des hommes de Stephane ne se présentait pas comme gagnée d’avance.

En effet, après une défaite lors du match de reprise, le FC Saint-Jean avait aligné trois victoires consécutives, soit l’exact chemin inverse des visiteurs.

Pour ce match « à l’extérieur », Stephane avait choisi d’aligner une équipe largement remaniée, s’articulant notamment autour de quatre défenseurs et d’un gardien inédit – TicTac.

Il est à souligner que cette formation nous a séduit, se montrant compacte et travailleuse.

Après un début de match plutôt à l’avantage des locaux, le CSI était le premier à « allumer la lampe ». Sur un contre rondement mené, c’est en effet La Roche qui pouvait battre impécablement le gardien d’un plat du pied placé imparable. On jouait la 7ème minutes, le CSI menait 1 à 0.

A l’aise dans son système défensif, travailleurs et solidaires sur toutes les lignes, les visiteurs ont montrés du caractère et au terme d’une magnifique action, c’est Patrick D. qui pouvait doubler la mise au quart d’heure. 0 à 2.

Alors que le CSi avait plutot bien le match en main, c’est une succession d’erreurs individuelles et un marquage approximatif dans l’axe qui permettait aux locaux de se relancer et de revenir à 1 à 2, après 28 minutes de jeu.

On vit alors une équipe du CS Interstar solidaire, qui  ne lâchait rien et laissait passer l’orage calmement pour finalement crucifier l’adversaire sur un nouveau contre lorsque La Roche, excentré sur le côté gauche pouvait ajuster un but déserté par le gardien (!?) venu à sa rencontre… 1 à 3.

A cet instant, le CSI pouvait se montrer satisfait de sa prestation, solidaire et réaliste, et pouvait aller savourer un thé bien mérité.

Le match repris dans la même configuration.

A peine le temps de récupérer le ballon dans les pieds de l’adversaire que Patrick D. « Messi » nous gratifiait d’un solo de 55 mètres pour aller battre une nouvelle fois imparablement le gardien adverse ! Quel but ! 1 à 4. Même si la méfiance était encore de mise, la messe était dite !

Le CSI se montrait largement supérieur à son adversaire dans tous les compartiments du jeu, mais spécialement dans les duels et la fermeture des espaces.

Alors que Katle venait de manquer une occasion de percer sur le côté gauche, il parvenait à récupérer le ballon et avant même qu’il ne touche le sol, à décrocher une magnifique frappe de volée de 35 mètres qui trompait le portier de Saint-Jean, pris à contre-pied par l’effet donné à la balle.

1 à 5. Le CSI avait définitivement plié le match et ce n’est pas le but gag, concédé sur un dégagement de TicTac qui rebondit sur un attaquant adverse, qui allait remettre cette victoire en cause.

On notera encore l’entrée en jeu du Prez (sous les ovations de la foule en délire) et le retour aux affaires de Cano.

2 à 5, trois points, score final !

Le CSI profitera au classement de la défaite à domicile de Plan-les-Ouates, pour se rapprocher à 5 points de la deuxième place … et, tout en regrettant les points égarés, de se dire que tout en encore possible.

Cela passera par une nouvelle victoire à domicile la semaine prochaine contre Grand-Saconnex, en grande forme depuis la reprise (5 victoires en autant de rencontres, 22 buts marqués pour 6 encaissés…). Le match s’annonce difficile.

 

Résultat

Stade de Varembe, Terrain A, 40 spectateurs env.

FC Saint-Jean 2 – CS Interstar 1 – 2:5 (1:3)

Buts pour le CSI : Da Rocha, Patrick D., Da Rocha, Patrick D, Katle

Hommes du match pour la rédaction : Da Rocha, Patrick D., Katle, Angelo, Luis S., L’équipe




le CSI humilié à domicile

6042009

En ce beau dimanche de printemps, les conditions s’annonçaient idéale pour le CSI, bien que le terrain bosselé et dur était pour le moins difficile.

Les deux équipes les précédant au classement avaient laissés des plumes et la venue d’Azzurri promettait une revanche du couac du premier tour.

On s’attendait donc à voir une équipe locale conquérante et motivée comme jamais.

Le dispositif mis en place par Stéphane laissait penser que le meilleur était à venir, malgré les nombreuses absences.

Lorsque le CSI ouvrait la marque à la 27ème minutes par Jean-Louis, entré peu auparavant sur le terrain, nous pensions que la machine allait définitivement s’enclencher et que ce match, difficile, allait tourner à l’avantage des locaux.

C’était sans compter sur des visiteurs toujours prompt à profiter des erreurs adverses. Après avoir alerté à quelques reprises l’excellent Romain, c’est une mauvaise appréciation de Ballack qui allait relancer les visiteurs et leur permettre d’égaliser peu avant la mi-temps.

Auparavant, nous avions vu Pipo défendre admirablement la cage adverse (?!) sur un essai de Jean-Louis.

C’est donc sur un score de parité que les deux équipes ont eu droit au thé.

Malgré l’insistance de Stéphane sur le fait d’être meilleur aux duels, plus proche de l’adversaire et de moins laisser jouer l’équipe adverse, c’est tout le contraire qui se produisit pendant 15 minutes en seconde période.

Après une entame prometteuse, les locaux allaient encaisser pas moins de 3 buts en 5 minutes (!, 50 à 56ème) pour abandonner tout espoir de victoire.

Dépourvu de réaction, de fierté et d’orgueil, à quelques exceptions, c’est une équipe méconnaissable que nous avons pu observer lors de cette dernière sortie et plus généralement lors de ce second tour. Mais où est passé l’équipe du premier tour, si agréable à voir jouer, si solidaire en phase défensive ???

Stephane, d’évidence très déçu, n’a pu qu’acquiescer à notre jugement, tout en ne désirant pas répondre « à chaud » à notre demande d’interview. Il se contenta de souligner l’excellent match de Jean-Louis, Katle et Romain. A qui nous associerons également Armando et Pipo.

Les vacances de Pâques feront certainement le plus grand bien au CSI qui aura besoin de retrouver un peu plus d’humilité et de travail s’il veut ramener des points de ses prochains matches.

C’est indispensable pour finir sur une note positive et continuer de former un groupe uni en vue de la saison prochaine.

 

Résultat

Stade de Varembe, Terrain A, 30 spectateurs env.

CS Interstar 1 – USI Azzurri 2 – 1:5 (1:1)

Buts pour le CSI : Jean-Louis 

Hommes du match pour la rédaction : Jean-Louis, Romain, Katle, Pipo, Armando







4L TROPHY 2009 - Tech de Co... |
Association des Résidents d... |
Les illusions de la Lionge |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Projet Trinational de forma...
| quad aventure en pays de Bray
| Les J-vrai